Usages mobiles multimédia : les jeunes à l’aise, les seniors plus distants

Mobilité

La deuxième édition de l’Observatoire sociétal du téléphone mobile montre des
différences d’usages et de perception flagrantes entre les générations.

TNS Sofres et l’Association Française des Opérateurs Mobiles (AFOM) viennent de rendre publiques les résultats de la deuxième édition de l’Observatoire sociétal du téléphone mobile*. L’observatoire a vocation à “mettre en évidence les usages, comportements, discours, valeurs et opinions associés au téléphone mobile”.

Premier enseignement : l’usage du téléphone mobile se répand encore rapidement en 2006. 77% des Français âgés de plus de 15 ans utilisent un téléphone mobile personnel ou professionnel, contre 72% en 2005. Rappelons que 50% des utilisateurs actuels ne disposaient par de téléphones mobiles en 2000. En moyenne, l’appareil est renouvelé tous les 20 mois.

Les usages évoluent également rapidement : 44% des utilisateurs de plus de 15 ans prennent des photos avec leur mobile en 2006, contre 31% l’année dernière. Reste que téléphone mobile ne se substitue pas aux autres objets communicants. Ainsi, 23% des Français ont à la fois un lecteur MP3 et un téléphone mobile personnel. La convergence a encore une grande marge de manoeuvre.

Les plus de 40 ans sont plus critiques vis-à-vus du mobile

Dans l’utilisation du téléphone mobile, on distingue trois générations distinctives. Les 12-24 ans font un usage multiple de leur téléphone mobile. 96% l’utilisent pour regarder l’heure, 89% comme réveil et 75% comme calculette. 75% des 12-24 ans prennent des photos avec, 48% font des vidéos et 44% écoutent de la musique avec. Ils sont 20% à envoyer et recevoir des e-mails avec l’appareil.

Pour la classe des 25-39 ans, l’usage est plus fonctionnel et rationnel. 32% seulement des 25-39 ans l’utilisent pour jouer, contre 64% des 12-24 ans. S’ils perçoivent l’outil de communication de manière positive, cette tranche d’âge se veut plus critique que les plus jeunes utilisateurs. 73% des 25-39 ans estiment que l’usage du téléphone mobile va de paire avec l’incivilité, 65% avec l’individualisme et 63% avec l’intrusion.

Enfin, les plus de 40 ans et plus ont pour leur part une relation utilitaire et distanciée vis-à-vis du téléphone mobile. 49% d’entre eux ont adopté seulement quelques fonctions du téléphone mobile et 17% ne maîtrisent aucune fonctionnalité multimédia, à part les appels. Les plus de 40 ans et plus sont ambivalents sur le téléphone mobile. 88% d’entre eux le considèrent comme pratique mais 77% mettent en avant l’aspect “d’incivilité” de l’appareil.

Autres enseignements en vrac : les trois générations s’accordent pour dire que l’utilisation du téléphone mobile pose des problèmes au volant (93%) et pendant les cours en collège et lycée (84%). Mais, on n’est pas à un paradoxe près : le téléphone mobile rend les enfants plus autonomes et plus responsables pour 54% des parents.

*Un sondage a été réalisé par TNS Sofres auprès d’un échantillon national représentatif des 12 ans et plus, soit 1224 personnes interrogées en face à face à leur domicile entre le 23 et le 28 août 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur