USB 2.0/FireWire, arrêts aux stands

Mobilité

Durs à-coups du lancement des technologies de connectique. Alors que l’USB 2.0 n’a fait l’objet d’aucune annonce de la part d’Apple, les fournisseurs de périphériques se mobilisent. Dans le même temps, sa norme FireWire (IEEE 1394) a le hoquet !

Des bruits de couloir font état de difficultés d’implémentation de FireWire, également connu sous son nom de norme IEEE 1394 (voir édition du 21 juin 2000). Les problèmes auxquels les constructeurs sont confrontés concernent l’interopérabilité. Le problème semble tourner autour des différences de mise en oeuvre du logiciel qui supervise cette interface. Il faut dire que la norme est en mesure d’utiliser une pléthore de protocoles permettant l’utilisation de disques durs, de caméras, de scanners, de réseaux locaux sans fil, et qu’il est probable qu’elle puisse donner également accès à Internet sous peu. Sans parler de son utilisation dans les automobiles grâce à la norme 1394 AuWG (voir édition du 18 octobre 2000). Reste que la PlayStation 2, qui en est équipée, se fait prier pour accepter les périphériques acceptant ce même bus. La norme IEEE 1394 est gérée par l’Association des ingénieurs en électronique et électricité.

L’USB 2.0 à la poursuite du FireWire

Dans le même temps, la pression se fait plus forte de la part de l’autre norme destinée jusqu’à présent aux périphériques basse performance, mais qui cherche à entrer dans la cours des grands : USB 2.0. Si l’USB première mouture était destiné à des périphériques à faibles taux de transfert ou des utilisations non professionnelles, le passage à la version 2 met les périphériques et ordinateurs équipés au niveau des taux de FireWire (50 Mo/s). Orange Micro, un fournisseurs de cartes et autres périphériques, se fait fort de proposer ses produits équipés de ladite norme et fonctionnant sur Mac d’ici à février prochain. D’autres sociétés tierces ont déjà annoncé que les premiers mois de 2001 verraient l’apparition de produits équipés du “nouvel USB”.

Il s’agit là d’un cas difficile pour Apple, première société à avoir adopté l’USB (un standard développé dans le monde PC), mais qui est aussi passée au FireWire pour fournir une solution Plug & play performante en lieu et place de la norme SCSI qui ne supporte pas les branchements intempestifs. Poussée par les fournisseurs de son propre camp, Apple pourrait bien passer à l’USB 2.0 dans le courant de l’année, tout en gardant FireWire. Les deux normes ne se marchent pas forcément sur les pieds, compte tenu de leurs marchés différents. De plus, l’IEEE 1394 prévoit une version 2 qui fera passer le taux de transfert à 100 Mo/s, à nouveau loin devant USB. Les à-coups dans cette course ne sont pas terminés…

Pour en savoir plus :

Le site de l’Association IEEE 1394 (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur