USB sans fil : Sony voudrait imposer son propre format

Mobilité

Sony vient de démarrer une nouvelle guerre de standards. Mais la partie est loin d’être gagnée.

Bien que la plupart des grands acteurs IT (dont Intel, Microsoft, HP et Samsung) aient décidé de d’adopter le standard USB sans fil, Sony a développé son propre format du nom de TransferJet.

“C’est une technologie sans file extrêmement simple qui élimine la nécessité de passer par une installation et une exploitation complexe”, assure Sony. “Par exemple, rien qu’en touchant un téléviseur avec un photophone permet d’afficher les images sur l’écran. Autre application avec le toucher : il est possible de transférer d’un contenu musical téléchargé sur un téléphone mobile vers un lecteur audio portable”.

Mais TransferJet a quelques handicaps : sa vitesse de transfert est de 375 Mbit/s contre 480 Mbit/s pour le mode USB Wireless. De plus, TransferJet a une portée de 3 centimètres, contre de 3 à 10 mètres pour le format similaire reconnu par les acteurs du secteur IT.

Cette initiative est un nouvel exemple de la capacité de Sony à bousculer le marché et à tenter d’imposer ses formats propriétaires. Ce fût déjà le cas avec le format Betamax dans la vidéo, le Blu-ray pour les DVD haute définition, et les memory sticks (les “cartes mémoire” au format Flash par Sony).

Adaptation en français d’un article de Vnunet.com en date du 11 janvier 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur