Utilisez un disque virtuel

Cloud

Vous utilisez, peut-être sans le savoir, de la mémoire virtuelle. Mais avez-vous déjà utilisé un disque virtuel ?

Le disque virtuel est l’opposé de la mémoire virtuelle. La mémoire virtuelle simule de la mémoire vive sur une portion de votre disque dur. Le disque virtuel, lui, transforme une partie de votre mémoire vive en disque dur. Pour le créer, rien de plus simple. Vous ouvrez le tableau de bord Mémoire, activez le disque virtuel et ensuite vous réglez sa taille mémoire. Attention : si vous avez 60 Mo de mémoire vive et que vous fixez votre disque virtuel à 30 Mo, il ne vous restera plus que 30 Mo de mémoire vive utilisable. Pourquoi utiliser un disque virtuel ? Premier intérêt, la vitesse. Un disque virtuel est plus rapide qu’un disque dur, puisque l’on travaille directement en mémoire vive. Donc, pour accélérer une application, le disque virtuel est une bonne solution. Prenons un exemple. En recopiant le dossier système de MacOS 9 sur un disque virtuel, notre machine de test (un 9500 avec 256 Mo de mémoire vive) à démarré en 1 minute et 45 secondes contre 2 minutes et 15 secondes en temps normal. Pour utiliser votre application dans un disque virtuel, créez d’abord le disque en question puis copiez votre application dans celui-ci. Vous verrez immédiatement la différence. Inconvénient : il faut disposer d’une mémoire vive importante. N’oubliez pas que le disque virtuel ne garde pas les données quand vous éteignez votre Mac. Cette fonction de sauvegarde du contenu du disque virtuel à l’extinction de la machine n’est disponible que sur les portables.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur