V. Pécresse (Recherche.gouv.fr) : Le calcul intensif, sujet central pour la recherche

Cloud

Vnunet.fr a filmé l’intervention de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche lors de l’accord CNRS-IBM.

C’est un grand jour pour la “compétitivité et l’attractivité de la France” en termes de potentiel R&D. A l’occasion de l’accord CNRS-IBM relatif à l’acquisition d’un super calculateur, Valérie Pécresse a tenu à souligner que la France est en train de fournir pour rattraper son retard dans le domaine du calcul intensif.

Vnunet.fr a filmé l’intervention de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. La représentante du gouvernement a souligné la nécessité d’une “stratégie nationale d’investissement cohérente et majeure” en matière de calcul intensif.

Elle est également revenue sur les prochaines étapes. Primo, un comité stratégique sera chargé d’élaborer une réflexion et délivrer des recommandations sur ce thème. Secundo, la société civile Gensi (pour Grand Equipement national du calcul intensif), dans laquelle le CNRS va jouer un rôle, délivrera la voix de la France dans les débats concernant la future carte des grandes infrastructures R&D au niveau européen.

Notons la présence des autres personnalités présentes sur l’estrade : Arnold Migus, Directeur général du CNRS (sur la vidéo, à droite de Valérie Pécresse), Catherine Bréchignac, Présidente du CNRS, et Daniel Chaffraix, Président IBM France (à sa gauche).

C’est un grand jour pour la “compétitivité et l’attractivité de la France” en termes de potentiel R&D. A l’occasion de l’accord CNRS-IBM relatif à l’acquisition d’un super calculateur, Valérie Pécresse a tenu à souligner que la France est en train de fournir pour rattraper son retard dans le domaine du calcul intensif.

Vnunet.fr a filmé l’intervention de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. La représentante du gouvernement a souligné la nécessité d’une “stratégie nationale d’investissement cohérente et majeure” en matière de calcul intensif.

Elle est également revenue sur les prochaines étapes. Primo, un comité stratégique sera chargé d’élaborer une réflexion et délivrer des recommandations sur ce thème. Secundo, la société civile Gensi (pour Grand Equipement national du calcul intensif), dans laquelle le CNRS va jouer un rôle, délivrera la voix de la France dans les débats concernant la future carte des grandes infrastructures R&D au niveau européen.

Notons la présence des autres personnalités présentes sur l’estrade : Arnold Migus, Directeur général du CNRS (sur la vidéo, à droite de Valérie Pécresse), Catherine Bréchignac, Présidente du CNRS, et Daniel Chaffraix, Président IBM France (à sa gauche).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur