Valse de puces mobiles chez Intel et AMD

Mobilité

Alors qu’Intel propose une déclinaison de son Pentium M en Celeron M, AMD sort les premiers processeurs 64 bits pour ordinateurs portables.

Après le Pentium M, le Celeron M. Intel a décliné en version entrée de gamme le processeur de la plate-forme Centrino qui enrichit les ordinateurs portables d’un module de communication sans fil Wi-Fi (voir édition du 12 mars 2003). Le fondeur de Santa Clara entend ainsi faire profiter les possesseurs de notebooks de la technologie et de la finesse du Pentium M.

Le Celeron M est décliné en trois fréquences : 1,3 GHz, 1,2 GHz (à comparer aux 2,4 GHz des Celeron mobiles classiques) et 800 MHz en mode très basse consommation (ULV pour Ultra Low Voltage). Ces trois modèles sont respectivement proposés à 134, 107 et 161 dollars par lot de 1 000 pièces. Comme les Pentium M, les Celeron M bénéficient d’une gravure en 130 nanomètres (0,13 micron), une fréquence de bus frontal de 400 MHz et d’un cache de niveau 2 de 512 Mo (1 Mo pour les Pentium M), mais pas du Wi-Fi. Côté chipset, les nouveaux Celeron sont compatibles avec les circuits 855 et 852GM d’Intel.

Des Athlon 64 pour portables

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le concurrent AMD a lui aussi présenté son offre de processeurs mobiles. Avec les Athlon 64 3200+, 3000+ et 2800+ (respectivement proposés à 293, 233 et 193 dollars), le fondeur de Sunnyvale entend présenter les premiers processeurs 64 bits pour ordinateurs portables. Rappelons que l’architecture des Athlon 64 (comme des Athlon FX-51 et Opteron) conserve la compatibilité avec les applications 32 bits (voir édition du 23 septembre 2003). Ces puces bénéficient de la technologie Cool’n Quiet qui régule le fonctionnement du processeur en fonction des besoins, réduisant ainsi la consommation et le dégagement de chaleur dans les “temps morts”. Signalons également l’arrivée d’un Athlon 64 3400+ (à 417 dollars) destiné aussi bien aux ordinateurs de bureau qu’aux portables. Ce processeur haut de gamme entend répondre au futur Pentium 4, connu à ce jour sous le nom Prescott, attendu pour février 2004 (voir édition du 17 novembre 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur