Vediorbis consolide ses bases de données avec Oracle

Cloud

Le spécialiste du travail intérimaire a effectué un travail de centralisation de bases de données. Il servira à monter une “candidathèque” nationale.

Vediorbis, filiale du groupe Vedior France, a fait appel à Oracle pour refondre les bases de données de son système d’information. Un mouvement qu’il faudrait plutôt qualifier de consolidation.

En trois mois, le spécialiste du travail temporaire a mutualisé ses 110 bases pour se concentrer sur une seule et unique base de données. Un serveur IBM pSeries de 12 processeurs a remplacé les 110 serveurs qui avaient été déployé. Pour réaliser ce travail “tout en un”, il s’est appuyé sur Digora, un prestataire intégrateur strasbourgeois certifié Oracle qui a déployé la solution Oracle Database.

Une “méga-candidathèque”

Ce vaste chantier informatique entre dans le cadre d’une modification de l’organisation de Vediorbis qui est passée d’une structure basée sur une répartition géographique à la création de six réseaux de travail temporaire spécialisés par métier (industries, grands sites industriels, experts & pros de l’industrie, tertiaire & services, logistisque & commerce, BTP).

Première brique d’application lié à cette nouvelle configuration : la mise en place d’un fichier national des candidats à l’intérim accessible au 3500 collaborateurs de Vediorbis.

La nouvelle base de données est capable de supporter un volume de données de 700 Gigaoctets. Elle devrait passer à 1 Terraoctets “à terme”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur