Vent d’optimisme sur le secteur high-tech

Cloud

Plusieurs indices, comme les résultats des principaux fournisseurs de semi-conducteurs, plaident pour un retour à la croissance du secteur informatique en 2004, après trois années difficiles.

Après Intel et AMD, voilà que Texas Instruments fait part à son tour de bons résultats trimestriels et surtout de perspectives réconfortantes. Ce n’est pas tout à fait une surprise, le groupe américain ayant revu ses prévisions à la hausse il y a un mois. Mais là où Texas Instruments étonne, c’est qu’il est parvenu à afficher un résultat bien supérieur à tous les pronostics. Le troisième trimestre s’est ainsi achevé sur un bénéfice de 447 millions de dollars, multiplié par 2,5 en un an, qui intègre la cession de Micron Technology. Hors éléments exceptionnels, Texas Instruments a réalisé un bénéfice par action de 0,12 dollars, alors que ni le groupe lui-même ni les observateurs n’espéraient plus de 0,09 dollars. Le chiffre d’affaires a augmenté de 12,7 %, à 2,53 milliards de dollars, dépassant là encore son propre pronostic qui allait de 2,39 à 2,49 milliards de dollars. Et dans les mois à venir, Texas Instruments compte bien transformer l’essai, donnant des prévisions au-delà des attentes du marché.

Il est incontestable qu’un vent d’optimisme souffle sur le secteur high-tech, dans un contexte de reprise de l’économie américaine. Emboîtant le pas à ce train d’annonces, le Gartner Group s’est également livré à quelques prévisions concernant l’évolution des dépenses informatiques en 2004. Il confirme que celles-ci devraient évoluer dans le sens du retour à la croissance (+5,4 %), après trois ans de quasi-stagnation ou de faible croissance. Cette croissance devrait se poursuivre à ce rythme jusqu’en 2007. Notons qu’elle est tout de même deux fois inférieure à celle de la fin des années 90. Gartner prédit également un changement dans l’orientation des dépenses : alors qu’en 2002 et 2003 les entreprises se sont plutôt focalisées sur les domaines de l’informatique leur permettant de réduire leurs coûts, elles devraient de nouveau considérer l’informatique comme un axe stratégique de développement. A ce titre, Gartner leur conseille de s’intéresser aux technologies sans fil, aux terminaux mobiles et aux services Web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur