Vente liée Windows-Internet Explorer : Mozilla vient prêter main forte à l’UE

Cloud

Dans l’enquête pour abus de position dominante visant Microsoft, Mozilla apportera à la Commission européenne son expertise technique.

La Fondation Mozilla s’invite dans le différend qui oppose la Commission européenne et Microsoft. Bruxelles accuse en effet la firme de Redmond d’abus de position dominante en pratiquant le système de la vente liée de son navigateur Internet Explorer “avec son système d’exploitation dominant Windows pour PC clients”.

La plainte avait initialement été déposée à la fin de l’année 2007 par l’éditeur norvégien Opera Software qui exploite le navigateur éponyme. Avec la communication des griefs survenue mi-janvier, Microsoft dispose désormais d’un délai de huit semaines pour répondre aux griefs émis par les autorités anti-trust de l’Union Européenne.

L’éditeur d’IE n’a pas encore communiqué sur ce sujet, mais Mozilla a pris le relais. L’éditeur du navigateur concurrent Firefox a demandé à s’investir dans le dossier, en tant que “tierce partie intéressée”. Cette demande et ce statut ont été validés par Bruxelles.

La Fondation Mozilla apportera son expertise technique concernant les navigateurs Web dans cette procédure et sera amenée à donner son avis concernant ce grief d’abus de position dominante évoqué par la Commission européenne. Elle s’est fixée comme objectif de pointer du doigt les moyens employés par Microsoft pour brider le développement de ses produits concurrents sur le marché.

En outre, en prenant directement part à ce dossier, Mozilla pourra avoir accès à des documents jusqu’ici confidentiels envoyés par Bruxelles à Microsoft. Il pourra même consulter l’intégralité de la réponse que devrait bientôt fournir la firme de Redmond aux autorités européennes anti-trust.

Pour la Fondation Mozilla, il est évident que le couple Windows-Internet Explorer a contribué à fausser le jeu de la concurrence. Dans un billet de son blog en date du 6 février, sa présidente Mitchell Baker estime que “les dégâts causés par Microsoft en ce qui concerne la compétition, l’innovation, et le développement du Web sont évidents et toujours d’actualité”.

Et d’ajouter : “Les pratiques commerciales de Microsoft ont presque éliminé la concurrence, le choix et l’innovation dans la manière qu’ont les internautes d’accéder au Net”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur