Vente-privée.com fait la jonction entre le business et le théâtre

Marketing
theatre de paris

La croissance du site leader dans la vente privée se poursuit. Son fondateur Jacques-Antoine Granjon acquiert le Théâtre de Paris. Une manière de lier passion et business.

En affichant un chiffre d’affaires de 1,3 milliards d’euros, Vente-privée.com a poursuivi sa croissance en 2012 : +22% (contre +11% par rapport à 2011).

Jacques-Antoine GranjonComment expliquer ce business toujours aussi florissant ?

Jacques-Antoine Granjon, co-fondateur du site marchand,  évoque la consolidation de son coeur d’activité (la vente évènementielle) mais aussi le déploiement de nouvelles offres telles que “OneDay” (vente d’un jour et d’un produit) ou” le voyage ou le vin”, et l’extension des activités en Europe, après une arrivée en demi-teinte aux Etats-Unis.

Se réjouissant d’être “le site est l’entreprise de e-commerce qui enregistre l’un des plus fort taux de croissance de l’année, plus de 3 fois supérieur à la croissance moyenne du panel Fevad iCE 40*”, Vente-privée.com réalise une part croissante de son chiffre d’affaires via le mobile, soit 26% (moins de 14% en 2011).

S’agissant de son “core business” solide, Vente-privée.com a augmenté de 40% le nombre de ventes événementielles par rapport à 2011.

Ce qui lui a permis de vendre plus de 60 millions de produits et d’expédier pas moins de 75 000 colis en moyenne chaque jour.

2,5 millions de visiteurs uniques surfent au quotidien sur ses pages pas moins de 18 millions de personnes sont membres du site, dans huit pays européens : France, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Autriche, Belgique, et Pays-Bas.

Les succès glanés encore cette année ont permis de favoriser l’emploi au sein de la société.

Revendiquant sa jeunesse (la moyenne d’âge du personnel est 32 ans) et multiculturelle (40 nationalités sont représentées dans ses effectifs), l’entreprise compte aujourd’hui 1800 collaborateurs en Europe et a procédé à 536 nouvelles embauches en 2012.

La mobilité et les nouveautés en prime…

vente-privee.com continue d’enregistrer une part importante de son chiffre d’affaires, 26%, via le canal mobile.

Après avoir lancé son application mobile en 2010, le site déclare être aujourd’hui l’un des acteurs les plus en avance du marché français, à l’heure où selon la FEVAD, les ventes sur l’Internet mobile représentent 2% du chiffre d’affaires des ventes online.

Depuis son lancement en 2005, le secteur du vin a également connu une croissance soutenue, ce qui permet de dire aux équipes de Vente-privee.com que le site est désormais “le 1er vendeur de vins sur Internet en France”.

Un argument avec lequel les grands acteurs spécialisés du secteur ne seront pas nécessairement d’accord.

Le voyage a également connu un fort développement sur Vente Privée avec une offre “plus riche et diversifiée”, ce qui a permis au site de proposer en 2012 pas moins de 260 ventes événementielles dédiées au voyage (plus de 70% du temps il y avait une vente de voyage proposée).

Lancé en octobre 2011, le concept du “One Day » (un produit, une marque, un jour, expédié sous 24 heures) a connu aussi un joli succès. Près de 450 ventes de ce type ont été organisées.

Il en est de même de “Rosedeal”, un service de “Web To Store” permettant aux membres de se rendre dans les points de vente des marques partenaires afin de profiter de bons d’achat à prix réduits sur la mode par exemple du “payez 100 sur notre site et achetez pour 140 en magasins…”

Le succès de Rosedeal a été d’autant plus important que Vente-privee.com en a proposé très régulièrement (jusqu’à 4 opérations par semaine).

Du billet… au théâtre

L’année 2012 aura aussi – et surtout – été témoin d’un développement de l’entreprise dans les billets pour les spectacles, évènements sportifs ou parcs de loisirs.

Via “ticket-minute” et sa déclinaison mobile qui a “cartonné”, les membres de Vente-Privee ont pu acheter leurs billets, souvent à la dernière minute avec parfois des tarifs aussi avantageux, sinon plus, que ceux des spécialistes du domaine et de Fnac.com.

Ventes-Privée indique que son service a été plébiscité par les membres, au point que ticket-minute s’est classé 3ème site de billetterie en ligne le plus visité en France*.

En 2012, plus de 2000 grandes marques partenaires lui ont fait confiance et pas moins de 10 000 nouveaux membres se sont inscrits chaque jour.

Du billet au spectacle lui-même il n’y a qu’un pas pour un JAG dont on connait la prédilection pour la musique et le spectacle vivant.

Rien de trop étonnant donc à voir Vente-privée.com annoncer ces derniers jours le rachat majoritaire de la société d’exploitation du Théâtre de Paris, soit l’une des plus anciennes salles de spectacle de la capitale.

Le montant de ce rachat n’a pas été communiqué mais représenterait “plusieurs millions d’euros”, selon les propos mêmes de Jacques-Antoine Granjon auprès de l’AFP.

Objectif : “Faire de ce théâtre un endroit événementiel où, en plus des pièces, les spectateurs pourront également venir écouter de la musique.”

Conservant son directeur actuel en place depuis 2003, l’acteur et metteur-en-scène Stéphane Hillel, et son gestionnaire en l’occurrence la société de production de Richard Caillat (président du conseil d’administration), tous deux actionnaires minoritaires, le Théâtre de Paris va pouvoir s’appuyer sur la force de frappe de Vente-privée.com pour proposer aux artistes un “modèle complet”.

De quoi promouvoir les artistes, distribuer leurs albums, vendre des billets de spectacles, et produire ou coproduire les artistes sur scène (Vente-Privée a beaucoup fait le buzz depuis 2009 avec la vente exclusive de disques via le site, telle le Kabaret de Patricia Kaas, celui d’Alain Chamfort autour d’Yves Saint-Laurent, ceux de Florent Pagny ou d’Iggy Pop, ou encore plus récemment celui de Lorie).

“Le Théâtre de Paris sera un lieu événementiel ouvert à de nouvelles formes de spectacles vivants, comme la musique ou l’humour, tout en maintenant une programmation théâtrale ambitieuse et de grande qualité. […] C’est aujourd’hui l’un des plus grands Théâtres Privés, avec une capacité de 1 100 places dans la Grande Salle à l’italienne, et de 300 places dans Le Petit Théâtre de Paris”, indique le communiqué de presse.

* Source Médiamétrie//NetRatings – Moyenne mensuelle des mois d’octobre et novembre 2012
** Étude Inference Operations – Viséo Conseil réalisée de mai à juillet 2012 sur le principe du client mystère au moyen de 215 contacts répartis entre appels téléphoniques, e-mails et navigations Internet.
***Etude réalisée par le cabinet OC&C Strategy Consultants, menée en juin 2012

Bonus vidéo : Discours de Jacques-Antoine Granjon à l’occasion de la visite de Fleur Pellerin, ministre de l’Economie numérique (novembre 2012).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur