Vente-privée.com : une locomotive du m-commerce français

MarketingMobilitéTablettes
vente-privee-m-commerce

Le mobile représente désormais 50% du trafic et 44% du business de Vente-privée.com. Le site marchand explore aussi la thématique Web-to-Store.

Avec 22 millions de membres répartis dans huit pays d’Europe (France, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Autriche, Belgique, Pays-Bas), 50 000 à 150 000 colis envoyés quotidiennement et un chiffre d’affaires en croissance de 23% entre 2012 et 2013 (à 1,6 milliard d’euros), Vente-privee.com affiche une santé insolente.

Cofondé et dirigé par Jacques-Antoine Granjon, le site marchand spécialisé dans le déstockage sur Internet est aujourd’hui l’un des piliers du commerce électronique “à la française”. Ses 10 100 ventes événementielles organisées l’année passée ont permis de générer un trafic compris entre 2,5 et 3 millions de visiteurs uniques par jour.

Trois ans après son implantation en demi-teinte aux États-Unis à travers un partenariat avec American Express, Vente-privee.com met l’accent sur son développement en Europe et diversifie régulièrement son offre en abordant de nouvelles thématiques comme l’alimentaire, fin 2013 avec Miam Miam et ses produits vendus “directement du producteur au consommateur”.

Le m-commerce prend une dimension significative dans cette stratégie : le mobile concentre désormais plus de 50% du trafic global… et 44% du chiffre d’affaires. Si bien que Vente-privee.com se positionne comme l’un des acteurs les plus avancés du marché à l’heure où, selon la FEVAD, les ventes sur l’Internet mobile – smartphones et tablettes confondus – représentent 11% du CA des ventes online.

Jacques-Antoine Granjon fait partie de ces dirigeants qui estiment que le phénomène m-commerce pourrait devenir majoritaire d’ici les trois prochaines années, en lien étroit avec le commerce “physique”. C’est dans cette logique que s’est inscrit le lancement, fin 2013, du service “Le Pass”, permettant aux magasins de booster leur fréquentation en diffusant “en temps réel” leurs offres sur les téléphones mobiles des consommateurs géographiquement proches d’un point de vente.

Une solution agrémentée depuis lors du boîtier “Le Pass +”, basé sur la géolocalisation et permettant aux marques de communiquer directement avec les consommateurs proches ou à l’intérieur du point de vente.

Vente-privée.com : le business plus important sur smartphone que sur tablette

L’année 2010 avait marqué le lancement de l’application mobile Vente-privee.com, téléchargée 6 millions de fois depuis lors. Une nouvelle version vient d’être mise à disposition des utilisateurs de terminaux iOS, Android et Windows Phone.

Elle reprend de nombreux éléments du site Web parmi lesquels l’accès aux ventes événementielles de plus de 2500 partenaires, la personnalisation du profil, la gestion des alertes abonnements et newsletters, la création de nouveaux filtres par univers et le suivi des commandes via le formulaire d’aide et de contact.

Cette appli permet aux membres qui utilisent uniquement ou comme principal support de connexion le smartphone ou les tablettes de retrouver toutes les fonctionnalités du site“, explique Xavier Court, associé cofondateur chargé du business développement chez Vente-privee.com.

Il poursuit : “Nous souhaitons fournir la solution d’achat la plus pertinente […] n’importe où et n’importe quand. Nous développons donc le maximum de supports en fonction des besoins de nos membres“. En d’autres termes, pas de priorité particulière accordée aux smartphones par rapport aux tablettes ou vice-versa. Et pas d’offres spécifiques au canal mobile par rapport au site Web.

Vente-privee.com se concentre plutôt sur l’optimisation du parcours client. Sur le mobile, seules les catégories proposant des ventes en cours sont visibles à l’écran. Et un système de géolocalisation permet d’accéder à l’ensemble des options de livraison, dont les points-relais à proximité. Ces choix en termes de fonctionnalités et d’ergonomie sont guidés pour partie par les statistiques démographiques dont dispose le site marchand : à l’heure actuelle, 44% de ses membres sont “multicanaux”.

A l’ouverture des ventes le matin entre 7h et 9h, ils se connectent plutôt sur leur téléphone. L’ordinateur est privilégié en journée. Quant à la tablette, elle connaît un pic d’utilisation en soirée et le week-end.

Mais c’est bien le smartphone qui porte la demande : enregistrant, depuis le 1er semestre 2014, un chiffre d’affaires plus important que la tablette, il “a véritablement changé le comportement des consommateurs”, selon Xavier Court. Beaucoup d’internautes le considèrent comme une alternative aux e-mails pour consulter les ventes (essentiellement dans les catégories puériculture, sport et high-tech) et réalisent ensuite leurs achats sur d’autres supports de connexion.

Certains clients sont toutefois “mobile-only” depuis leur inscription. Le téléphone est plutôt utilisé par un public jeune, alors que la tablette correspond à un profil de membres dont la moyenne d’âge est plus élevée. Et tandis que l’application mobile attire un public plus masculin, “le site et la Web App sont davantage sollicités par une cible plus féminine”.

Sur le volet des systèmes d’exploitation, difficile d’éclipser la montée en puissance d’Android aux dépens d’iOS, même si le marché français – où Vente-privee.com compte 13 millions de membres d’une moyenne d’âge de 38 ans – reste important pour Apple en proportion.

Le paradoxe du m-commerce

Selon une étude menée par Rakuten, 60% des e-commerçants pensent que l’absence d’anticipation dans le domaine du m-commerce pourrait se traduire par une baisse de leur chiffre d’affaires. Pour autant, ils ne sont que 54% à se dire prêts à investir dans ce nouvel environnement. Ce alors même qu’ils se disent conscients que le m-commerce touche des catégories de produits aussi vastes que la high-tech (25%), la mode (33%), le jeu vidéo (22%) ou encore la maison et l’électroménager (18%).

 

A lire également : Dossier ITespresso.fr : Dossier m-Commerce : un complément e-commerce ou un suppléant ? (septembre 2014)

Crédit photo : Luca Nicolao – Architecte DPLD : M.Farcy – copyright vente-privee.com

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur