Ventes privées : Brandalley s’allie avec News Corp pour séduire les Anglaises

Mobilité

Le site français de ventes privées va ouvrir une filiale en Grande-Bretagne avec l’appui financier et publicitaire d’une filiale de l’empire Murdoch. Une première.

“Nous ne pouvions pas rêver d’un partenaire plus puissant pour nous aider à nous implanter en Grande-Bretagne”, sourit Sven Lung, 37 ans, fondateur de Brandalley.fr. Ce site de ventes privées, qui se positionne comme une galerie marchande de luxe sur Internet, vient d’ouvrir une branche au Royaume-Uni.

Difficile de trouver parrain plus influent puisque Brandalley est soutenu par News International Ltd, premier groupe de presse au pays de Shakespeare et filiale du groupe News Corp. On parle bien de l’empire médiatique du magnat australien Rupert Murdoch qui edite le Wall Street Journal et qui exploite le portail MySpace notamment.

L’accord est original à deux titres : l’identité de la jeune entreprise soutenue par le poids lourd des médias et la nature de l’accord passé entre les deux partenaires. D’abord, c’est la première fois que News Corp s’intéresse à une jeune pousse française. Mais on ne connaîtra pas le montant de l’investissement consenti.

“Pour assurer notre succès, nous avons embauché des grosses pointures de l’e-commerce, explique Sven Lung, co-fondateur et PDG de Brandalley. Chez nous travaillent des anciens responsables de Fnac.com, de Pixmania, de PPR… “.

L’entreprise possède une pépite : son fichier marketing. Sa base de données comporte 200 000 acheteurs, mais surtout 1,5 million de prospects, dont 400 000 ont coché l’opt-in et reçoivent donc des informations des “partenaires commerciaux” de Brandalley. 75% de ces adresses appartiennent à des femmes.

Un moyen de toucher les communautés féminines

C’est cette puissance de frappe marketing qui, semble-t-il, a séduit News International Ltd. “Les dirigeants de cette société sont venus nous voir il y a un peu plus de six mois car ils veulent développer en Grande-Bretagne des communautés de femmes sur Internet”, affirme Sven Lung.

Pour Brandalley, c’était une véritable aubaine. Début 2006, la start-up avait déjà tenté d’exporter outre-Manche le concept de ventes privées en ligne (rendu populaire en France par Vente-privee.com). Mais en vain.

Après des semaines de négociations surveillées par une demi-douzaine d’avocats, les deux parties ont signé un deal très original. “Je leur ai proposé d’investir dans Brandalley.co.uk, sous forme d’argent, mais également en équivalents d’espaces publicitaires dans leurs journaux print et on-line,” détaille Sven Lung.

Le manager se montre très confiant pour cette seconde tentative de débarquement en Angleterre. “Là-bas, le chiffre d’affaires annuel du e-commerce BtoC est de 40 milliards de livres [53 milliards d’euros],” affirme-t-il. Contre seulement 16 milliards d’euros en France.”

En quinze jours, Brandalley.co.uk, qui propose de grandes marques internationales (Paul Smith, Pink Soda, Dolce & Gabbana… ), a reçu 10 000 visiteurs uniques. Objectif : un fichier d’un million de prospects et un portefeuille entre 50 000 et 100 000 acheteurs d’ici à un an.

80 concurents dans la vente privée

Créé en juin 2005, Brandalley qui a installé son siège social à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et ses serveurs chez un hébergeur à proximité à Velizy, doit affronter la concurrence de quelque 80 autres sites de ventes privées accessibles en France.

Entre janvier 2007 et janvier 2008, le site marchand a connu 300% de croissance en termes de chiffre d’affaires. Sa plate-forme logistique, installée à Ris-Orangis (Essonne), expédie 45 000 produits par mois (grandes marques de prêt-à-porter, de bijoux, de sportwear… ). La société de commerce électronique dispose d’un effectif de 70 personnes.

Un parcours d’entrepreneur du Net enrichissant
Sven Lung est Président-fondateur de brandalley.com. Agé de 35 ans, il est titulaire d’un Master de Finance&Gestion de l’ESSEC, Président fondateur de GridXpert, fondateur de SosPCassistance, fondateur d’iMédiation (affiliation) et de la filiale Europe du Sud d’Intershop (solution e-commerce). Il a également participé à la création de l’incubateur parisien RepublicAlley et a été membre du conseil d’administration de Priceminister pendant trois ans.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur