Vers la fin des forfaits Internet illimités ?

Cloud

Conséquence de l’explosion de l’ADSL, AOL arrête la commercialisation de son forfait bas débit illimité. Cario.fr va tout simplement supprimer le sien. Ne restent plus que Tiscali et 9Online à proposer l’accès Internet en bas débit illimité. Pour combien de temps?

L’illimité bas débit a-t-il encore de l’avenir en France? Il est permis d’en douter. Après près de trois ans d’existence (voir édition du 18 août 2000), AOL a arrêté la commercialisation de son forfait illimité le 1er juillet 2003. En échange, sont proposés un forfait 50 heures par mois à 16,90 euros et sans engagement de durée, ainsi qu’un autre à 10 heures pour 8 euros. Cependant, le service n’est pas interrompu et les abonnés actuels à la formule illimitée vont continuer à surfer sans compter. Pour le moment du moins.

“Le marché à évolué vers le haut débit, notamment avec l’ADSL”, précise un porte-parole du fournisseur d’accès en France (FAI), “nous adoptons nos offres au marché.” AOL propose en effet deux offres ADSL : une en 512 Kbits/s à 45 euros par mois et l’autre à 128 Kbits/s pour 30 euros. Soit un tarif très concurrentiel, au regard du confort qu’apporte l’ADSL, vis-à-vis de l’offre illimitée bas débit à 25 euros mensuel. Ces offres ont séduit 95 % des 170 000 abonnés haut débit du FAI en France. Pourtant, il reste de nombreuses zones géographiques non couvertes par le haut débit et AOL avait plus d’une fois fait valoir l’intérêt de son forfait pour les internautes de ces régions désertées par l’ADSL. “La couverture de l’ADSL a beaucoup progressé”, justifie-t-on du côté du FAI. Aujourd’hui, 74 % de la population peut bénéficier de l’ADSL selon France Télécom qui a annoncé vouloir étendre cette couverture à 90 % d’ici 2005 (voir édition du 10 juin 2003).

Un forfait ADSL moins cher que l’illimité

L’ADSL en lieu et place de l’illimité, ce doit aussi être l’analyse de Cario.fr dont nous n’avons pas réussi à joindre les responsables à l’heure où nous écrivons ces lignes. La filiale Internet du Crédit Agricole a effectivement informé ses abonnés au forfait illimité que le service prendrait fin au 1er septembre 2003. Elle les invite à se tourner vers une des trois offres ADSL que Cario.fr lancera prochainement. Notamment une offre à 128 Kbits/s autour de 29 euros/mois. L’arrêt de l’offre illimitée est un paradoxe pour une banque qui s’adresse en partie au monde rural dont on connaît la faible couverture en haut débit. C’est pourquoi un forfait de 80 heures, dont on ne connaît pas encore le tarif, sera proposé aux populations non éligibles à l’ADSL. Il n’en reste pas moins vrai qu’à moins de 8 semaines de l’arrêt du service, Cario.fr commercialise toujours en ligne son forfait illimité à 24 euros par mois.

Seuls 9Online et Tiscali maintiennent, pour l’heure, leurs offres illimitées. Et cela malgré la progression de l’accès au haut débit sur le sol français. Progression à laquelle participent d’ailleurs ces deux opérateurs via le dégroupage et la collecte des données au niveau régional. Pour Tiscali, le maintien du forfait illimité est assez paradoxal puisque le FAI a récemment proposé l’ADSL 128 Kbits/s à 20 euros (voir édition du 2 juillet 2003). Soit un tarif plus attractif que son forfait illimité à 25 euros. “Nous maintenons la diversité de nos offres”, justifie-t-on du côté de Tiscali qui compte bien continuer à occuper le marché du bas débit là où l’ADSL n’arrive pas encore. Mais à terme, il est vrai que les forfaits illimités n’auront de réelle justification que dans les zones non couvertes par le haut débit. Soit, d’ici deux ans, moins de 10 % de la population. En l’état, ce marché continuera-t-il encore à séduire les fournisseurs d’accès ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur