Vers la fin des services informatiques traditionnels ?

Cloud

Selon la société Nasstar, le développement des services hébergés transformera radicalement les services informatiques.

L’ordinateur de bureau tel que nous le connaissons, ainsi que les services du département informatique traditionnel, entreront dans les annales de l’histoire d’ici cinq ans, à en croire la société de solutions de bureau hébergées Nasstar.

Charles Black, PDG de Nasstar, pense en effet que les systèmes et la gestion en interne appartiendront bientôt au passé. Les entreprises se tourneront vers Internet pour fournir des services informatiques clés, ce qui leur permettra de supprimer les coûts, les heures-personnes et la productivité sacrifiés à la gestion des ordinateurs de bureau des employés.

Cette migration vers un modèle SaaS rendra les services informatiques traditionnels inutiles d’ici cinq ans, puisque les employés de bureau se connecteront à Internet pour accéder à tout ce dont ils ont besoin.

Selon Charles Black, les applications courantes, telles que les suites de productivité, les logiciels de comptabilité, les systèmes CRM et même les applications personnalisées, seront fournies de cette manière. “Les services informatiques sont devenus une simple commodité“, explique-t-il. “De la même manière que les entreprises n’ont nul besoin d’un responsable en électricité pour aider les employés à brancher et alimenter leurs appareils, les coûts élevés associés à la gestion d’un service informatique seront remplacés par une simple approche plug-and-play sur Internet.”

De nombreuses applications sont déjà proposées sur un modèle hébergé et sont accessibles via Internet. Le directeur de Nasstar pense que cette convergence va s’amplifier pour offrir une seule interface de bureau standard pour l’ensemble des applications et contenus.

Les entreprises pourront ainsi supprimer leurs dépenses en immobilisations dans les services informatiques clés et réduire les casse-têtes informatiques traditionnels comme le support, l’installation et la gestion des ressources logicielles.

Cette tendance accélérera également l’adoption du travail mobile, puisque les employés pourront accéder à leurs applications et à leur propre bureau quel que soit l’endroit où ils se trouvent.

“Le secteur informatique est au coeur d’une transformation industrielle qui mettra fin à la nécessité de faire appel à un personnel informatique chargé d’installer et de supporter des ordinateurs de bureau sur site traditionnels”, ajoute Charles Black.

Mais ce changement dans la gestion des infrastructures ne mettra pas pour autant le personnel technique au chômage, puisqu’il lui permettra de concentrer son attention sur des fonctions plus importantes et créatives. “Comme dans n’importe quel secteur où la technologie transforme notre façon de travailler, un redéploiement des compétences sera nécessaire”, explique-t-il.

“Le personnel informatique devrait exploiter ses compétences afin de garantir à l’entreprise un avantage concurrentiel, plutôt que de se contenter de fournir des services informatiques standard qui ne sont qu’une commodité désormais fournie via Internet. Les entreprises devraient transformer rapidement leurs services informatiques en services de développement stratégique capables de soutenir leur réussite commerciale.”

Traduction de l’article Traditional IT department ‘dead’ by 2013 de Vnunet.com en date du 31 mars 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur