Vers l’interopérabilité des solutions de stockage

Cloud

Les leaders de l’industrie du stockage viennent de présenter leurs premières solutions afin de proposer un haut niveau d’intéropérabilité des solutions SAN. Ils se sont réunis au sein du groupe de travail Supported Solutions Forum (SSF), dont l’objectif est d’assurer l’interopérabilité de leurs produits.

Une entreprise doit, au cours de son développement, faire face à plusieurs solutions de stockage de différents éditeurs, soit parce que son besoin en stockage a fortement augmenté et a nécessité alors de passer sur des solutions plus importantes, soit parce qu’elle a racheté une autre société avec un système totalement différent du sien. Mais dans tous les cas, la société se doit d’intégrer toutes ses solutions sous peine de perdre en efficacité. Les sociétés spécialisées dans les solutions de stockage ont donc très vite compris tout l’intérêt à axer leurs efforts sur l’interopérabilité de leurs solutions. En 1997 naissait la SNIA (Storage Networking Industry Association) qui avait déjà pour but de travailler sur la standardisation des solutions SAN afin de fédérer des réseaux de stockage conçus par des constructeurs différents. En juin 2001, les leaders de l’industrie du stockage réunis au sein de la SNIA ont créé un nouveau groupe de travail, le Supported Solutions Forum (SSF), dont l’objectif avoué est d’assurer l’interopérabilité de leurs produits. Parmi les fournisseurs de solutions de stockage en réseau, on retrouve entre autres Brocade, Compaq, EMC, Hitachi Data Systems, IBM… (voir édition du 6 juin 2001)Aujourd’hui, les premières solutions issues de cette alliance sont disponibles sur le marché. Hitachi Data Systems, IBM Corporation, Inrange Technologies, StorageTek et Veritas Software ont annoncé l’achèvement des tests d’interopérabilité sur deux solutions SAN développées en commun afin de rationaliser la gestion du stockage. Les solutions SAN ouvertes – la deuxième grande initiative d’interopérabilité enregistrée dans le cadre du SSF de la SNIA depuis la création de ses nouvelles directives de soumission et d’inscription – sont constituées d’un stockage sur disque et sur bande et d’un logiciel de sauvegarde et restauration multifournisseur, tous connectés. Une solution SAN simplifiée A titre d’exemple, le SSF souligne qu’il est alors possible de constituer une solution SAN simplifiée comprenant un réseau 192 ports, constitué de Directors Inrange FC/9000 64, de serveurs IBM Enterprise Storage Server et Hitachi Data Systems Freedom Storage Systems, de bibliothèques de bandes IBM 3494 avec lecteurs de bandes 3590E et d’une solution StorageTek L700 avec lecteurs de bandes 9840 et 9940, configurées dans la même zone de données. Le tout avec des applications logicielles Veritas NetBackup et Tivoli Storage Manager. La solution pourra s’appuyer sur le logiciel de gestion des volumes Veritas Volume Manager TM avec stockage sur disque DMP (dynamic multi-pathing) pour tout ce qui est du domaine de l’équilibrage des charges “En permettant aux clients de mettre en oeuvre des réseaux SAN testés pourgarantir l’interopérabilité de solutions de stockage sur disque/bande et desauvegarde de plusieurs fabricants et prenant en charge la configuration desressources dans les mêmes zones de données, les nouvelles solutionsdevraient pouvoir contribuer à réduire la complexité et les coûts liés austockage”, juge Steve Duplessie, fondateur et analyste en chef de l’EnterpriseStorage Group.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur