Vers un départ de Tevanian d’Apple ?

Cloud

Le père de Mac OS X est-il en train de céder aux sirènes de la concurrence ou s’apprête-t-il à donner un nouveau tournant à sa carrière ? Avie Tevanian, le génie derrière Mac OS X, pourrait être en train de penser à une reconversion.

Le plus diplomate des vice-présidents d’Apple, Avadis Tevanian, le responsable de l’activité logicielle de la firme, est-il en train de subir les assauts répétés de la concurrence ou pense-t-il qu’il est temps pour lui de tourner la page Apple ? D’après Nypost.com, Intel, Microsoft et Sony seraient au coude à coude pour s’arroger les services de ce spécialiste des systèmes d’exploitation. Avie Tevanian pourrait être prêt à faire quelque chose de nouveau. Ce cadre, compère de Steve Jobs depuis 1988, avait déjà décliné une offre de Microsoft au moment même où Jobs lui proposait de venir s’amuser avec le développement d’un nouveau système d’exploitation pour sa nouvelle société, Next. Tevanian est considéré comme l’un des fondateurs de NextStep et d’OpenStep, les moutures d’un Unix reconnu et apprécié des institutions de recherche, des organismes académiques et des établissements scolaires. Il s’agit aussi de la pierre angulaire de l’actuel système avancé d’Apple, Mac OS X.

Tevanian a indiqué, lors de la dernière conférence des développeurs Apple réunie au printemps (voir édition du 23 mai 2001), que son travail sur Mac OS X avait été très prenant et que c’était le genre de projet sur lequel on ne travaillait qu’une fois dans sa vie. Il a précisé qu’il n’était pas prêt à le refaire. Les équipes d’Avadis Tevanian ont réalisé l’exploit de fusionner deux systèmes d’exploitation différents. Surtout, ils ont pu importer la quasi-totalité des technologies développées par Apple en 17 années dans une nouvelle application dont la durée de vie doit approcher les 10 à 20 ans. Les fondations de Mac OS X pourraient même faire durer ce système encore plus longtemps, Unix étant l’exemple même du système qui dure. Le remplacement de Tevanian ne sera pas une mince affaire et il se dit que des offres faites par Apple ont déjà été refusées.

L’arme anti-Microsoft d’Apple

Si la rumeur de ses préparatifs de départ s’avère, Apple perdra aussi l’ingénieur qui disposait des arguments les plus percutants contre les actions de prise de monopole initiées par Microsoft : l’Etat fédéral américain s’est beaucoup appuyé sur le témoignage de Tevanian pour démontrer les abus de la firme de Redmond. Avie Tevanian avait par exemple déjà détaillé en 1998 (voir édition du 5 novembre 1998) les efforts de Microsoft pour éradiquer QuickTime de Windows et imposer Windows Media Player à sa place. Ces efforts se poursuivent encore aujourd’hui et ont imposé à Apple de réaliser de nouveaux développements pour que son lecteur multimédia puisse continuer à fonctionner sur Internet Explorer. La liste des contraintes anticoncurrentielles de Microsoft détaillée par Avie Tevanian est longue et parle d’elle-même. L’homme est aujourd’hui sans conteste une proie rêvée pour de nombreuses sociétés d’informatique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur