Vers un logiciel pour PDA signé Apple ?

Mobilité

Juste interrogation du moment, alors que le marché des PDA se trouve secoué par plusieurs annonces : Apple ne devrait-elle pas fournir à ses utilisateurs un logiciel consolidant la gestion et l’accès aux divers appareils fournis sur le marché, à l’instar de ce qu’elle a réalisé pour iTunes ? Au-delà de la polémique sur l’entrée de la firme sur ce marché, la question mérite d’être posée, alors que Microsoft ne prévoit pas de soutenir l’accès à son système Pocket PC.

N’est-il donc pas temps pour Apple de proposer au téléchargement un logiciel de gestion d’assistants numériques, pour permettre à son concept de mode de vie numérique de prendre corps ? La question n’est pas simple puisque Apple doit compter sur des fabricants tiers pour proposer ce type de machine. Deux systèmes d’exploitation pour PDA se partagent le marché : celui de Palm et celui de Microsoft. Palm a déjà annoncé que son logiciel de synchronisation fonctionnerait sous Mac OS X et qu’il devait arriver avant la fin de 2001. L’une des fonctions d’Entourage, de la suite Office v.X de Microsoft, concerne justement la synchronisation avec Palm Desktop, qui n’est pour le moment pas supporté par l’application de Microsoft bien que celle-ci doive sortir le 28 novembre prochain dans les rayonnages français. Dans le même temps, l’équipe des aficionados du Mac de Redmond n’a pas prévu de fournir de logiciel de gestion pour le Pocket PC pourtant mis en avant par sa société mère. Les utilisateurs ne peuvent compter que sur Information Appliance Associates pour la synchronisation sur ce système (voir édition du 29 octobre 2001).

Les informations les plus diverses circulent au sujet de la consolidation de la gestion des assistants numériques de la part d’Apple : la plate-forme de la firme ne permettait jusqu’à récemment qu’une utilisation limitée de ces assistants, pour l’essentiel, les produits se synchronisant par le biais de Palm Desktop avec le système d’exploitation de Palm. La gestion des appareils est d’ailleurs plus ou moins bien supportée, certaines connexions aux appareils par le biais de la base de synchronisation ne se faisant pas correctement et l’utilisation du kit USB s’avérant nécessaire dans bien des cas. Mais l’attrait d’Apple pour les PDA n’est plus aussi manifeste que par le passé : si Steve Jobs a bien cherché à racheter une activité de fabrication de ces assistants par le passé, la communication d’Apple insiste désormais sur le moindre intérêt d’une telle acquisition pour le moment. Les patrons d’Apple, dont Phil Schiller, n’ont pas manqué de monter fréquemment au créneau pour étouffer toute velléité de rumeur sur le sujet. Reste qu’aujourd’hui, la plate-forme de la firme est assez mal desservie par les applications permettant une utilisation fluide, voire masquée, de ces assistants. Le hub numérique pour PDA n’est donc pour l’instant qu’une gageure sur le Mac et il se pourrait donc bien qu’un logiciel de gestion d’informations personnelles et de synchronisation de PDA s’avère nécessaire de la part d’Apple. Encore faudrait-il que ce logiciel apporte un réel plus ! Et on se demande bien ce que la firme pourrait ajouter qui n’existe pas déjà…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur