Vers un ‘vrai’ serveur Apple ?

Mobilité
Information - news

Apportez donc un PowerMac Serveur à un responsable informatique d’entreprise un jour et dites-lui que vous voulez l’utiliser, pour voir sa réaction? Généralement, elle sera un grand éclat de rire ! Dommage, car la puissance de la bête sous Mac OS X fait déjà frétiller plus d’un utilisateur d’Unix. Et la carrière de serveurs Mac pourrait être relancée sous peu : un Mac en racks pourrait bientôt faire son apparition…

Un jouet ! C’est l’avis général des spécialistes quand on leur demande ce qu’il ferait d’un serveur PowerMac. Bien que la machine soit déjà utilisée par nombre d’organisations comme tête de réseau, elle ne convainc pas les entreprises dites “sérieuses”. Allez d’ailleurs savoir où est le sérieux là-dedans. Tout pourrait bien changer, si l’on veut bien en croire ThinkSecret, qui relance la rumeur d’un possible serveur à la résistance industrielle dans les basses oeuvres du vaisseau amiral de Cupertino. La firme à la Pomme utiliserait en fait la base actuelle du PowerMac biprocesseur et lui adjoindrait les fonctions et matériels qui lui font défaut pour être pris au sérieux : plusieurs ports PCI, des disques durs plus gros, plus de mémoire, une alimentation redondante… Le tout sous la forme d’une machine en baies. La firme serait en train de faire le tour de clients et de spécialistes pour savoir quelles seraient les formes et les entrailles optimales d’une telle machine. Un prototype serait déjà arrivé à un stade alpha.

Mac OS X Serveur, un logiciel très apprécié

Le lancement d’une telle machine est attendu (voir édition du 5 juin 2001) et appelé de leurs voeux par de nombreux clients d’Apple. Elle pourrait également faire la conquête d’utilisateurs de systèmes sous Unix. “Les spécialistes Unix adorent Mac OS X Serveur. C’est le meilleur logiciel, il est solide comme un roc. Ils sont admiratifs devant ses statistiques aussi bien face à des serveurs Cobalt, Novell que Windows”, a expliqué un responsable de département informatique. Un ingénieur de Sun a déjà réalisé des benchmarks qui placent Mac OS X Serveur déjà bien devant les autres systèmes sur des tests de transfert de données. Il explique ces performances par la capacité d’utilisation de la bande passante fournie par l’intégration matériel-logiciel. Un point qu’Apple revendique depuis sa création. Manquent toutefois encore à l’appel les séries de logiciels nécessaires pour faire d’un tel produit un succès auprès des grands comptes. Les administrateurs désireront disposer de suites d’applications comme Lotus Notes qui n’existe plus sur Mac. Reste que les portages ne manquent pas et que la migration ou l’intégration de serveurs PowerMac G4 serait simplifiée par l’intégration de Mac OS X sur les réseaux Windows, qu’il reconnaît et qui le reconnaissent sans problème. Dommage qu’il ne s’agisse pour l’instant que d’une rumeur…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur