Vers une baisse des tarifs des appels fixes vers mobiles

Mobilité

A partir du 1er janvier prochain, France Télécom répercutera la baisse des tarifs de gros sur le prix des appels des particuliers.

A partir du 1er janvier 2006, les coûts des appels passés à partir des téléphones fixes vers des mobiles baisseront, en métropole et dans les départements d’outre-mer. Cette baisse est la conséquence directe de la révision tarifaire que l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a imposée aux opérateurs mobiles fin 2004.

Le régulateur demandait en effet aux opérateurs “d’orienter leurs tarifs de terminaison vers les coûts”. Autrement dit, de réduire leur marge entre les coûts de fonctionnement réels et la facturation du service de raccordement.

Une baisse moyenne de 24 %

Sur la métropole, les tarifs de gros des trois opérateurs mobiles baisseront en moyenne de 24 %. La charge de terminaison d’appel d’origine nationale passera de 12,50 centimes d’euros HT la minute en 2005 à 9,50 en 2006 chez Orange et SFR, et de 14,79 à 11,24 chez Bouygues Télécom en moyenne, selon un profil de consommation réparti pour 75 % en heures pleines et 25 % en heures creuses. Les DOM bénéficieront de réductions d’un même ordre de grandeur bien que les tarifs de gros soient plus élevés à la base (19,65 en 2005 à 15,72 en 2006 pour SRR et 20,56 à 16,44 pour Orange Caraïbe).

En 2006, l’ensemble de la baisse représentera 900 millions d’euros, dont environ 40 % pour les appels des fixes vers les mobiles. “Le gain pour les consommateurs téléphonant d’une ligne fixe, résidentiels ou entreprises, s’élève donc à plus de 350 millions d’euros sur l’année”, souligne l’Arcep.

Concrètement, pour le consommateur (particulier comme entreprise), la baisse sur les tarifs de détail de France Télécom s’élèvera à 16 % en métropole et 18 % outre mer. Le régulateur avait en effet émis, le 1er décembre dernier, un avis favorable à la nouvelle offre de l’opérateur historique. “L’Autorité se félicite que France Télécom ait ainsi intégralement répercuté pour les particuliers la baisse des tarifs de gros.” Il restera à vérifier que les autres opérateurs de téléphonie fixe (Neuf Cegetel, Free, etc.) suivent la démarche de l’opérateur historique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur