Vers une hausse des coûts de licences Microsoft ?

Mobilité

Selon une étude d’une association d’utilisateurs, les récents changements de politique de licence de Microsoft pourraient augmenter de 130 % les coûts d’utilisation de ses logiciels. Du côté du géant de Redmond, on conteste fermement les résultats de l’enquête.

David Roberts, responsable d’un groupe d’utilisateurs de premier ordre, The Infrastructure Forum (TIF), a indiqué que beaucoup d’entreprises risquent d’être surprises par les tarifs réels que devrait induire la réforme de la politique de licence de Microsoft. Selon une étude menée par les membres du TIF, sur 38 sociétés interrogées, une seule a estimé qu’elle n’aurait pas d’augmentation de ses coûts. Certaines prévoient une augmentation allant jusqu’à 130 %. “Les responsables IT risquent d’avoir des discussions difficiles avec leurs directeurs financiers car, dans certains cas, ces sommes sont très significatives”, a indiqué David Roberts.

Au lieu de payer pour des versions de mise à jour tous les deux ou trois ans, les entreprises qui voudront mettre leurs logiciels Microsoft à jour devront racheter la licence, ou bien adhérer au programme Software Assurance. Selon les analystes, ce programme est relativement cher et n’inclut pas l’assistance technique. “On peut décider de ne rien faire, mais on ne sait pas alors quelles en seront les conséquences”, précise David Roberts. Et d’ajouter : “Le résultat pourrait être une facture bien plus salée dans quelques années. Il ne semble pas raisonnable de vouloir que nos entreprises s’adaptent aux changements de politique de licence de Microsoft.”

Autre son de cloche chez Microsoft

De son côté, Microsoft affirme que seuls 20 % de ses clients effectuant des mises à jour au moins tous les quatre ans verront une augmentation de leur facture. Pour 80 % des clients, le changement de politique n’induirait aucun coût supplémentaire, certains pouvant même y gagner sur le long terme. “J’essaie toujours de comprendre comment les mises à jour pourraient coûter 130 % plus cher”, a indiqué Duncan Reid, responsable des licences en Grande-Bretagne pour Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur