Vers une réhabilitation du stockage en ligne ?

Cloud

A l’occasion du salon sur le stockage qui se déroule actuellement à Paris, clients et fournisseurs vont débattre une fois de plus sur les avantages et inconvénients de l’externalisation des données. La majorité des sociétés n’a pas encore sauté le pas. Face aux problèmes de sécurité, de disponibilité des informations et de coût de connectivité, le modèle présente pourtant un certains nombre d’avantages.

Si Internet s’est imposé comme un élément clé dans la vie quotidienne d’une entreprise, le réseau n’a cependant pas complètement conquis l’ensemble des tâches liées à la société. L’externalisation reste très marginale, que ce soit pour l’utilisation d’applications en ligne ou pour tout ce qui relève de la gestion des données comme le stockage ou la sauvegarde. Quelques jours avant l’ouverture du salon dédié au stockage qui se déroule actuellement à Paris, son organisateur, Laurent Schmitte, estimait que l’e-storage n’avait toujours pas convaincu les entreprises et que lui-même ne se voyait pas mettre ses données en ligne (voir édition du 24 septembre 2001) . Une vision partagée, semble-t-il, par nombre d’entreprises qui ne peuvent s’imaginer avoir des données à l’extérieur de l’entreprise. Elles évoquent des raisons de sécurité, de disponibilité et de coût de connectivité. Toutefois, la jeunesse de ce marché ne doit pas non plus occulter les avantages de ce modèle.

“Aujourd’hui, un acteur qui héberge les applications d’une entreprise met en oeuvre des moyens largement supérieurs à ce que pourra jamais déployer une entreprise à elle toute seule”, explique Jean Collet, directeur général de Global Service Provider (voir édition du 28 mars 2001) . Une théorie largement reprise par les acteurs du monde du stockage qui estiment que les données sont aujourd’hui extrêmement complexes à gérer et à administrer, mais aussi à sécuriser. Leur externalisation permet à l’entreprise de se décharger complètement. Par ailleurs, elle n’aura plus besoin d’investir dans du matériel coûteux, ni dans le recrutement de personnel qualifié.

Un niveau de sécurité sans précédent

Pour David Govan, responsable du développement européen pour Netstore, un acteur ASP dédié à la sauvegarde de données sur le Net, la sauvegarde en ligne permet d’apporter un niveau de sécurité des données sans précédent. Concernant l’accessibilité physiques des centres Netstore, un système de reconnaissance biométrique associé à des codes

d’accès sont utilisés. Peu d’entreprises classiques peuvent aujourd’hui déployer de telles mesures de sécurité. “Les événements récents de New York ont montré que les sociétés avaient tout intérêt à stocker leurs données en dehors de leur lieu de production. Celles qui ne l’ont pas fait ont tout perdu”, estime-t-il. Selon le Center for Research on Information Systems, 90 % des entreprises disparaissent dans les deux ans qui suivent une importante perte de données stratégiques. Netstore sauvegarde les données dans deux data centers distants de douze kilomètres au Royaume-Uni.

Certains acteurs, comprenant la méfiance des entrepreneurs, jouent sur la localisation des data centers. Ainsi Cegetel, qui vient de lancer un service d’hébergement, insiste sur la proximité. “Pas question d’héberger des sites à des milliers de kilomètres d’une société comme c’est le cas dans beaucoup d’offres. L’hébergement est en France et cela nous permettra de réagir rapidement sans tenir compte d’un quelconque décalage horaire”, explique par exemple Jean-Michel Carcelen, directeur général de la division hébergement de Cegetel (voir édition du 18 septembre 2001) . Pour David Govan, c’est surtout un argument marketing. Selon lui, il ne faut pas oublier que les données transitent sur Internet. “Rien n’empêchera les données d’une entreprise Lyonnaise, qui a pourtant son data center en France, de passer par la Belgique”, rappelle-t-il. Et d’ajouter que le service après-vente est dans la plupart des cas assuré dans le même pays que l’entreprise. Si tel n’est pas le cas, un call center multilingue est mis à disposition des entreprises.

Répondre à la mobilité des personnels

Enfin, le stockage en ligne ou tout simplement la sauvegarde automatique permettent surtout de répondre efficacement à toute problématique liée à la mobilité. Internet permet d’accéder à distance à des fichiers stockés, mais aussi de lancer des sauvegardes automatiques dès qu’une personne se connecte sur Internet. Les forces de vente, par exemple, n’ont pas toujours la possibilité de rentrer chaque soir dans leur société pour enregistrer leurs données ; Internet leur permet de le faire.

Difficile de savoir exactement quand le décollage de ce modèle aura lieu. Les offres existent et de gros acteurs sont déjà présents sur ce marché à l’image d’EMC ou encore de Western Telecom. Le stockage en ligne souffre indubitablement de la difficulté du marché de l’ASP à s’imposer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur