VIA introduit son propre port d’extension

Mobilité

Tout comme Intel, VIA va intégrer sur ses cartes mères un connecteur de communication nommé ACR. Mais à la différence du fondeur américain, le taiwanais a choisi une solution au format PCI pour simplifier la tâche des industriels qui construiront des cartes d’extension utilisant ce standard.

L’intégration est un des maîtres mots des industriels de l’informatique. Faire tenir un maximum de composants dans un minimum d’espace est devenu une condition sine qua non de l’architecture matérielle informatique. C’est dans cette optique que VIA a présenter sa spécification ACR (Advanced Communication Riser), mise au point conjointement avec d’autres acteurs du marché comme AMD, Motorola, Lucent, nVidia, Texas Instruments, PCTel et 3Com. Cette norme vise à simplifier l’adjonction de périphériques de communication tel qu’une carte réseau ou un modem par la standardisation des connecteurs et l’implantation sur la carte mère de certaines fonctions jusque là incluses sur les cartes d’extension. La spécification ACR fait suite, chez VIA, à l’AMR (Audio Modem Riser et concurrence le CNR (Communication Network Riser), développé par Intel (voir édition du 14 février 2000).

Là où VIA risque de prendre le pas sur Intel dans cette lutte, c’est sur le fait que son connecteur ACR est de format PCI, ce qui n’est pas le cas des connecteurs CNR, qui utilisent un format propriétaire Intel. Il sera donc plus simple aux industriels de dessiner et de produire des cartes ACR, en reprenant l’architecture déjà créée pour des cartes PCI.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur