VIA présente son nouveau processeur C7

Mobilité

Nouvelle finesse de gravure, nouvelles fonctions de sécurité et nouvelles fréquences d’horloge. Avec son processeur C7, VIA poursuit sa conquête du marché des appareils de loisirs numériques.

Parmi les nombreuses annonces, le Computex de Taipei (Taiwan, du 31 mai au 4 juin) a été l’occasion pour VIA Technologies de présenter son nouveau processeur. Successeur du C3, le C7 bénéficie d’un nouveau coeur de calcul, l’Esther, qui prolonge la qualité principale du C3 : la faible consommation électrique. Celle-ci varie entre 0,1 watt en mode inactif et 20 watts lorsque la puce est sollicitée au maximum. “Soit en moyenne 40 % eu-dessous de la consommation des concurrents”, estime le constructeur.

Gravé en 90 nanomètres en technologie SOI (silicon on insulator), le C7 occupe une surface de 21 millimètres carrés (contre 35 mm pour le C3 en 130 nm). Il dispose d’une fréquence d’horloge de 2 GHz maximum pour le moment. Sur son site, VIA évoque également des fréquences de 1,5 et 1,8 GHz. Probablement destinées au C7-M, la version mobile du C7. Son nouveau bus système atteint les 800 MHz. Le processeur supporte les instructions multimédias SSE2 et SSE3 et dispose de 128 Ko de mémoire cache intégrée.

Fonctions de brouillage implémentées

Enfin, la puce voit ses fonctions de sécurité renforcées. Outre son système de chiffrement matériel PadLock par génération de nombres aléatoires (voir édition du 24 janvier 2003), le C7 dispose de fonctions de brouillage sécurisé (ou hachage) SHA-1 (Secure Hashing Algorithm 1) et SHA-256. Tout en conservant la technologie NX de protection de certaines attaques informatiques activée via le SP2 de Microsoft.

On l’aura compris, le C7 ne compte pas rivaliser avec les derniers Pentium et Athlon 64 bits double coeur récemment introduits par Intel et AMD. VIA réserve son C7 aux marchés des ordinateurs mobiles (le C7-M dispose de la technologie d’économie d’énergie PowerSaver), aux mini PC, postes clients légers à fonctionnement économique, appareils électroniques personnels et aux serveurs de haute densité. Bref, aux appareils assez puissants pour les usages informatiques courants (Internet, bureautique, multimédia de base…) mais assez petits et silencieux pour se fondre dans un environnement matériel de loisirs quotidiens. La production en masse du C7 débutera à la fin du trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur