Via séduit à son tour par le 64 bits

Mobilité

Les processeurs avec architecture 64 bits sont à la mode. Via Technologies devrait livrer son premier modèle dans ce sens à l’horizon 2006.

Après AMD et Intel, Via Technologies produira à son tour des processeurs 64 bits pour ordinateurs de bureau. C’est que qu’a annoncé le constructeur taïwanais à l’occasion du Fall Processor Forumqui vient de se clôre à San Jose en Californie. Du coup, il a dévoilé dans les grandes lignes les caractéristiques de sa prochaine puce.

Sous le nom de code NC, le processeur renfermera le coeur Isaiah “optimisé pour le marché grandissant de l’informatique haute définition et les périphériques qui nécessitent le traitement simultané de plusieurs tâches comme le décryptage d’un flux numérique tout en permettant son affichage sur une télévision haute définition”, précise le communiqué. Avec Isaiah, Via semble résolument se tourner vers les applications de divertissement numérique.

Une architecture conventionnelle

Le NC devrait être conçu dans le même esprit que l’actuel C3. A savoir un processeur à faible consommation pour éviter un trop fort dégagement de chaleur qui nécessite l’ajout d’un ventilateur adéquate afin, notamment, d’intégrer les puces dans des boîtiers à faible volume ou des environnements silencieux (des décodeurs numériques notamment).

D’autre part, le coeur Isaiah intégrera un certain nombre de fonctions matérielles de sécurité en plus de la technologie PadLock, une fonction de chiffrement matériel des données introduite avec le coeur Nehemiah du C3 (voir édition du 24 janvier 2003). Si VIA n’a pas détaillé ces nouvelles propriétés en question, on pense notamment à une technologie visant à contrer les attaques virales par débordement de mémoire tampon équivalente à celle que propose AMD au coeur de ses Athlon 64 et FX et activée avec le SP2 de Windows.

Le reste de l’architecture est plus conventionnel : bus frontal à fréquence élevée, un cache mémoire augmenté, une unité de calcul à virgule flottante qui permettra d’effectuer des additions et multiplication en deux cycles d’horloge, une architecture superscalaire (qui permet le travail en parallèle de plusieurs unités de calcul) qui permettra au processeur de monter en fréquence, etc. VIA n’a toutefois pas donné de détails sur ces différents points.

Le NC n’est cependant pas attendu avant début 2006. A cette échéance, AMD ? en suivant les traces d’Intel – devrait avoir commencé la commercialisation de ses processeurs à double coeurs qui visent à augmenter les performances de traitement sans multiplier la fréquence de l’horloge. Entre temps, Via devrait avoir commercialisé l’Esther, un processeur 32 bits gravé en 90 nanomètres et à très faible consommation (voir édition du 21 mai 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur