VIA Technologies lance un netbook ‘open source’

Mobilité

Mélange de plate-forme ouverte et de design personnalisable, l’OpenBook de VIA veut s’imposer sur le marché prometteur des netbooks.

Le succès du concept des netbooks, lancé rappelons-le par le projet OLPC, donne des idées à de nombreux acteurs. Notamment VIA Technologies qui présente aujourd’hui son OpenBook.

Il s’agit d’un PC ultra portable architecturé autour de sa plate-forme ultra mobile composée d’un processeur VIA C7-M (1 ou 1,6 GHz) à très basse consommation (3,5 W. maximum) enrichi du récent chipset multimédia tout-en-un VX800. Port USB 2.0, lecteur de carte mémoire 4-en-1 (SD/SDIO/MMC/MS), interface VGA, prise jack audio in/out et webcam ouvrent l’accès aux périphériques externes.

Disque dur ou composants mémoire Flash, mémoire vive jusqu’à 2 Go, Wi-Fi ou Wimax, voire HSDPA (3G++) ou EV-DO/W-CDMA… Le reste de la configuration est… ouverte. D’où le nom du concept destinés aux industriels qui pourront même personnaliser le design de la machine en s’appuyant sur les fichiers CAD (conception assistée par ordinateur) que VIA mettra en ligne sous licence Creative Commons Attribution Share Alike 3.0. Le tout dans un format livre (24 x 17,5 x 3,62 cm) pesant à peine 1 Kg avec un écran de 8,9 pouces. Sa batterie de 4 cellules lithium-ion 2600mA permet une autonomie, théorique, de 3 heures.

La vidéo haute définition sur l’OpenBook

Seul impératif : que l’appareil soit capable d’afficher dans une résolution de 1 024 x 600 les formats vidéo MPEG-2, MPEG-4, WMV9, VC1 et Divx, (grâce à un processeur vidéo HD VMR) et puisse restituer le son HD à travers 8 canaux.

Vu sous cet angle, le netbook n’aura rien à envier aux portables haut de gamme dédiés aux applications multimédias. D’autant que Windows XP ou Vista (version Basic) viendra alimenter la plate-forme au même titre que “plusieurs distributions Linux“, annonce VIA mais sans préciser lesquelles.

Comme d’habitude, VIA ne produira pas directement l’OpenBook. Il s’agit d’un concept qui servira de référence aux industriels désireux de le mettre en oeuvre. Pour le moment, aucun nom de constructeur n’est avancé. Pas plus qu’un tarif de référence. Mais le succès des netbook devrait attirer de nombreux acteurs sur un marché sur lequel VIA, qui a abordé le concept dès 2007 avec le NanoBook, tente de s’imposer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur