ViaMichelin fait le plein de numérique

Apps mobilesMobilitéSmartphones
viamichelin
0 2

La filiale du groupe Michelin refond ses services d’aide à la mobilité tout en élargissant son cercle de partenaires avec BlaBlaCar ou encore Airbnb.

Refonte globale pour ViaMichelin.

La filiale du groupe Michelin spécialisée dans les produits et services numériques d’aide à la mobilité réactualise son site Internet et ses applications pour smartphones (iOS, Android).

L’audience cumulée de ces différentes plates-formes s’élève aujourd’hui à 450 millions de visites par an en Europe, dont la moitié en France – pour 800 millions d’itinéraires planifiés. Prochain objectif : atteindre le cap du demi-milliard en 2017, selon Frédéric Tachon.

Interrogé par Business Traveler, le directeur général de ViaMichelin insiste sur ce « bond en avant » réalisé avec la nouvelle version du portail Web en responsive design : le temps de chargement aurait été divisé par 3.

Les problématiques de disponibilité des contenus sont moins importantes que pour un acteur comme Google, étant donné qu’en l’état actuel, ViaMichelin dit se concentrer sur le marché européen.

Dans la pratique, il faut désormais une dizaine de secondes pour charger tous les éléments de la page d’accueil du portail, carte comprise (test réalisé avec un smartphone Nexus 4 connecté en 3G+ à 42 Mbit/s sur réseau Bouygues Telecom). C’est à peu près autant que pour Google Maps.

Dix secondes, c’est justement la limite mise en avant dans de nombreuses études sur le sujet (Rackspace, Dynatrace, Akamai…) : au-delà, le taux de rebond explose, tout particulièrement sur les connexions fixes à (très) haut débit.

BlaBlaCar arrive. Airbnb aussi.

Les fonctionnalités du site Web sont reconduites dans l’application, qui offre en complément le guidage GPS et des alertes en temps réel basées sur des informations recueillies auprès des 300 000 automobilistes actifs de la communauté ViaMichelin. Plusieurs milliers d’événements (accidents, embouteillages, conditions météorologiques extrêmes) sont repérés chaque jour par ce biais.

Pour différencier son offre de celle des autres références du secteur, ViaMichelin intègre, dans les calculs de frais, les coûts liés aux vignettes, ainsi qu’au carburant en fonction du prix au litre et du véhicule. Des jonctions sont par ailleurs établies avec les guides Michelin pour signaler les « points d’intérêt » (hôtels, restaurants, sites touristiques).

BlaBlaCar entre aussi dans la boucle en intégrant sa plate-forme de covoiturage pour permettre aux automobiliste de partager leur trajet lorsqu’ils recherchent un itinéraire. Airbnb rejoint ce cercle de partenaires pour l’hébergement.

Développée en interne et bénéficiant d’une note de 4 étoiles sur 5 (après quelque 36 000 évaluations sur Google Play et environ 3 000 sur l’App Store d’iOS), l’application mobile adopte une interface dite « plus lisible » (jusqu’à 1 m de distance en l’occurrence). La nouvelle version affichera par défaut, tout au long du trajet, la vitesse maximale autorisée ainsi que la distance de sécurité à l’avant comme à l’arrière.

Crédit photo : julius fekete – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur