ViaVoice, la reconnaissance vocale d’IBM sous Mac OS X

Cloud

Les ingénieurs d’IBM ont porté ViaVoice sous Mac OS X. Le logiciel de reconnaissance vocale mêle code de développement en Cocoa et carbonisation. Il est optimisé pour le moteur AltiVec du G4 et dispose d’un dictionnaire deux fois plus important que dans les versions précédentes. L’application permet de naviguer dans le Finder, d’utiliser toutes les applications basées sur du texte et de cuisiner en anglais !

IBM vient de lancer la version américaine de ViaVoice pour Mac OS X. Le logiciel a été totalement porté – et aussi, pour certains modules, écrit ou réécrit – dans deux API : Carbon et Cocoa. Selon les fonctionnalités demandées, c’est l’un ou l’autre des environnements qui a été utilisé par les développeurs de Big Blue. Le logiciel cherche en fait à tirer parti au maximum de ses nouvelles fonctions, multitâche, multiprocessing, moteur AltiVec du G4… “ViaVoice tire parti de Mac OS X et de ses possibilités multitâches – c’est un logiciel système extraordinaire dans ce domaine”, a indiqué Toby Maners, responsable IBM du segment voix et écriture, à nos confrères de MacCentral. Le logiciel retravaillé de fond en combles dispose désormais d’un dictionnaire deux fois plus imposant que la version précédente pour Mac. Il devient possible de contrôler le Finder directement avec l’application et de lancer des programmes à la voix. Certaines de ces fonctionnalités sont déjà implémentées directement dans Mac OS X grâce à la fonction activable de reconnaissance vocale, qui fonctionne déjà très correctement (voir édition du 19 avril 2001). Mais IBM pousse le concept bien au-delà en permettant à toutes les applications à base de texte d’être contrôlées à la voix par l’utilisateur. Mieux, AppleScript est aussi activable par le biais de commandes vocales. Les commandes se font après une phase d’apprentissage que l’éditeur dit avoir raccourcie. Heureusement, elle prenait pas loin de deux heures dans les premières versions du logiciel sous Mac OS 9 ! Détail d’interface, le centre de commandes vocales a été redessiné en utilisant le look Mac OS X.

Micro fourni et dictionnaires spécialisés

L’application est toujours fournie avec un micro USB personnalisable (plusieurs coloris disponibles). Le logiciel coûte 171 dollars (190 euros) et nécessite de disposer d’une machine équipée au moins d’un processeur à 300 MHz, de 192 Mo de mémoire vive (256 Mo sont recommandés), de 600 Mo sur le disque dur et d’un port USB. IBM entre sur ce marché en compétition avec MacSpeech (voir édition du 29 novembre 2000) mais Big Blue se distingue entre autres par des modules qui seront proposés selon les particularités de certaines professions : juristes, informaticiens et même cuisiniers. Reste à savoir ce que nous concocte IBM pour la version française, qui n’est pas annoncée pour le moment et où le module de cuisine pourrait faire un tabac !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur