Victoria Telecom trouve un repreneur

Mobilité
Information - news

Suite à de graves difficultés financières, l’opérateur de télécommunications Victoria Telecom a cédé la majorité de son capital à First Telecom, un opérateur télécoms lui aussi positionné sur des offres prépayées.

Après avoir interrompu ses activités du fait de graves difficultés financières, l’opérateur de télécommunications Victoria Telecom refait surface (voir édition du 11 fevrier 2002). La jeune start-up, basée à Sophia Antipolis, a finalement réussi à éviter de justesse la cessation définitive d’activité en cédant une majorité de son capital à First Telecom. D’origine britannique, l’opérateur est présent en France depuis 1997. La société est positionnée sur la téléphonie fixe et mobile à la fois pour les entreprises et les particuliers. Mais elle s’est elle-même fait racheter par Atlantic Telecom, un opérateur de services de télécommunications à l’intention des professionnels indépendants et des PME-PMI en Europe. Bref, de quoi renforcer l’épine dorsale de Victoria Telecom. L’opérateur n’échappe toutefois pas à un plan de restructuration. Seuls 5 salariés sur 13 devraient rester dans l’entreprise.

Chez Victoria Telecom on assure que l’on sera capable de reprendre du service dans les prochains jours. Au moment de sa fermeture, l’opérateur comptait environ 2 500 clients qui avaient alors souscrit à des offres prépayées (voir édition du 11 février 2002). Si l’opérateur proposait des tarifs extrêmement bas sur les communications locales et nationales (0,01 euro par minute avec un crédit temps d’une minute facturée à 0,113 euro), il fallait au préalable acheter ses minutes. Le site Web est par ailleurs de nouveau accessible depuis peu.

Le forfait à 49 euros bientôt de nouveau disponible

Victoria Telecom compte reprendre son offre de forfait illimité couplant communications nationales et locales vers un téléphone fixe pour 49 euros par mois et cela quels que soient l’heure et le jour (voir édition du 8 janvier 2002). Chittouma Sananikone, responsable marketing de Victoria Telecom, explique que l’offre, qui était avant ces récents événements limitée dans le temps, le sera certainement aussi, toutefois aucune date n’est pour l’instant avancée.

Adossé à un groupe de télécommunications, Victoria Telecom pourrait par ailleurs viser désormais les PME. Si certaines de ses offres, comme d’ailleurs le forfait illimité, pouvaient attirer les petites sociétés, Victoria Telecom était résolument tournée vers les particuliers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur