Vidéo AFSCM: “Déployer des services mobiles sans contact, c’est plus lent que prévu”

Marketing

Cartes 201 : Où en est l’extension des services mobiles sans contact sous le label Cityzi ? Didier Durand, porte-parole de l’organisation qui pousse le NFC en France, revient sur les progrès réalisés et les freins qui subsistent.

Les services mobiles sans contact arrivent en France mais cela prend du temps.

A l’occasion du salon professionnel Cartes 2011 qui s’est déroulé la semaine dernière, l’Association française du sans contact mobile (AFSCM) a fait le point sur les projets en cours sur le territoire nationale.

Sous le label Cityzi inauguré l’an dernier, Nice reste le projet pilote de référence alors que Strasbourg avance en particulier sur le volet du paiement sans contact.

En mai, le gouvernement a donné un coup de pouce au déploiement des services sans contact à travers un appel à projets doté de 20 millions d’euros.

Entre 2012 et 2013, 28 agglomérations devraient prendre position sur des programmes de déploiement NFC (Near Field Communication).

De l’aveu de Didier Durand, porte-parole de l’AFSCM (qui occupe en parallèle les fonctions de Directeur Projets Transverses chez Orange France), l’installation d’une véritable filière NCF et d’un écosystème multi-partenaires (banques, opérateurs, commerçants, usagers…) demande du temps.

Dans l’entretien vidéo accordé lors du salon professionnelle Cartes 2011, Didier Durand revient sur l’évolution du déploiement NFC depuis un an, présente les principales applications de services mobile sans contacts (transport, paiement…) et tente de cerner les freins qui subsistent au déploiement du NFC.

Tout en affichant un véritable optimisme : “Si les services sont simples d’usage, les Français adopteront les services mobiles sans contacts”. A suivre donc.

Cliquez sur le lecteur média pour consulter l’interview vidéo :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur