Vidéo : le CEO d’Uber mal à l’aise après un clash avec un chauffeur VTC

Gestion des talentsManagement
travis-kalanick-polemique-chauffeur-uber-video

Une vidéo portant sur une discussion houleuse entre Travis Kalanick et un chauffeur Uber oblige le CEO à se repentir. Sincèrement ?

Une vidéo amateur portant sur un échange rugueux entre Travis Kalanick et un chauffeur Uber provoque un certain buzz.

Le fondateur de la célèbre société Internet californienne effectuent régulièrement des parcours avec des conducteurs exploitant l’app de mise en relation avec des passagers. Histoire d’avoir des feedbacks sur le terrain.

Mais, la discussion avec le chauffeur dénommé Fawzi devient houleuse en abordant la politique tarifaire d’Uber présumée défavorable aux chauffeurs. Ce que Travis Kalanick ignore, c’est qu’une caméra à l’intérieur du véhicule filme la séquence.

La scène se passe dans un véhicule Uber Black dans la nuit du 5 au 6 février à San Francisco (où se trouve le siège d’Uber).

Sur la vidéo, on voit le CEO d’Uber en train de se dandiner sur de la musique pop comme Maroon 5 en étant accompagné par deux femmes qu’il connaît visiblement bien. Le « manager-passager » profite du parcours pour recharger son smartphone.

Conscient de la personnalité qu’il transporte, le chauffeur interpelle Travis Kalanick à propos des règles d’Uber « qui changent tous les jours » : « Tu tiens entre tes mains un modèle de business. Tu pourrais fixer les prix que tu veux (…) Les gens ne te font plus confiance (…) J’ai perdu 97 000 dollars à cause de toi. Je suis ruiné à cause de toi. »

Le journal britannique Daily Mail a pris le temps de retranscrire l’intégralité de la discussion entre les deux interlocuteurs, en raison du son de mauvaise qualité sur la vidéo.

Une volet de critiques que le CEO d’Uber n’apprécie guère. Travis Kalanick tente de justifier les décisions prises par Uber au nom de la concurrence puis se montre plus acrimonieux en achevant l’échange.

« Certaines personnes n’aiment pas prendre de responsabilités alors qu’elles se sont mises seules dans la merde. Elles préfèrent faire des reproches à tout le monde. Bonne chance ! », lâche-t-il en quittant le véhicule.

Des vrais remords ?

Un comportement arrogant qui passe mal avec la publication en ligne de la vidéo via Bloomberg.

De manière opportuniste, Travis Kalanick émet des remords vis-à-vis de son attitude. Il exprime sa « honte » en diffusant un e-mail aux employés d’Uber. Tout en présentant ses excuses au chauffeur Fawzi, tout comme à la communauté des chauffeurs Uber.

« Mon travail, en tant que CEO, est de vous diriger, et cela commence par agir de façon à ce que vous vous sentiez fiers. Ce n’est pas ce que j’ai fait et je ne peux le justifier », admet Travis Kalanick.

Et d’ajouter : « Cette vidéo constitue mon reflet et les critiques dont Uber fait l’objet  me rappelle que je dois changer fondamentalement en tant que leader et mûrir. »

Parallèlement, Uber doit gérer une autre polémique plus sensible portant sur le présumé sexisme ambiant à l’intérieur de la société. Une enquête interne est ouverte et un top manager vient de quitter la firme californienne pour ce motif.

La vidéo amateur clash via Bloomberg (disponible sur YouTube) :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur