Vidéo e-G8 : Jérôme de Labriffe (IAB France) : “On donnera notre avis sur la Taxe Google par le CNN”

CloudMarketingPublicité

L’association dédiée à la promotion de la publicité interactive accueille avec bienveillance la création d’un Conseil national du numérique. Même si aucun membre ne figure dans sa composition.

Le président de la branche française de l’Interactive Advertising Bureau (IAB) se montre satisfait de la création du Conseil national du numérique (CNN).

Même si aucun membre (117 selon son site Internet) de cette association dédiée à l’optimisation et à la promotion de la publicité interactive ne fait partie de cette “instance-relais” avec le gouvernement.

Son président Jérôme de Labriffe considère que c’est une “excellente nouvelle pour l’industrie et l’économie IT”.

L’IAB compte faire remonter des dossiers à travers le CNN.

C’est le cas de la directive européenne sur le commerce électronique (et la gestion des cookies en particulier).

Mais aussi laTaxe Google sur la publicité en ligne qui n’a aucun sens dans sa configuration actuelle” (voir encadré sous la vidéo).

Pour consulter l’interview vidéo, cliquez sur le centre du lecteur média (durée : environ 5 minutes).

Taxe Google : prochain round début juin
Que va devenir la “Taxe Google” du nom de ce prélèvement de 1 % sur l’achat de publicité en ligne ? Un surnom impropre d’ailleurs car des multinationales de l’Internet comme Google, eBay ou Amazon peuvent y échapper. L’idée de cette taxe a été introduite en novembre 2010 par Philippe Marini, sénateur de l’Oise (UMP) et rapporteur général de la commission des Finances de la chambre haute du Parlement. Elle a été repoussée une première fois mais le débat revient sous les feux de l’actualité. Eric Besson, ministre qui dispose du portefeuille de l’économie numérique, s’oppose à la “taxe Google”, considérant que “le vrai débat, c’est le financement des réseaux”. Selon Les Echos, Laure de la Raudière, députée UMP qui s’implique dans les questions du numérique (comme celle de la neutralité Internet), a déposé un amendement visant à supprimer cette taxe. Rendez-vous début juin avec l’examen du projet de loi de Finances rectificative.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur