Vidéo : Fabrice Coquio : “Le data center Interxion 5 va bientôt ouvrir, le projet Interxion 7 est lancé”

Cloud

Le DG d’Interxion France (colocation de data center, services gérés) annonce la prochaine ouverture d’Interxion 5 situé à Saint-Denis. Et se projette au-delà.

“Plus ambitieux, plus grand”. Le 15 novembre prochain, Interxion France va accueillir ses premiers clients dans son nouveau data center Interxion 5 situé à Saint Denis (Seine-Saint-Denis, Nord de Paris) et présenté comme le site le le plus important d’Europe : 4000 m2 de salles d’hébergement mis à disposition de clients tiers répartis dans six salles distinctes avec une puissance utilisateur située entre 1000 et 2000 W/m² (haute densité) et une classification de niveau Tiers 3*.

A l’instar d’Interxion 3 inauguré en juillet 2007 (et situé à proximité), les fondements d’Interxion 5 reposent sur un site industriel qui a fait l’objet d’une restructuration.

L’investissement global s’élève à 57 millions d’euros. La moitié prise en compte directement par le groupe européen Interxion (40 000 m2 d’espaces d’hébergement, 26 data centers, 13 villes, 11 pays) et l’autre par ETDE, la filiale électricité et maintenance de Bouygues Construction (associée à Brezillon, une autre société de la galaxie Bouygues Construction).

Dans une interview vidéo, Fabrice Coquio, Directeur général France, revient sur le chantier quasi achevé Interxion 5, le profil de nouveaux clients (comme les opérateurs européens de jeux en ligne qui veulent profiter de la libéralisation partielle du marché en France) et les futurs projets de construction de data centers : Interxion 6 a été inaugurée à la rentrée dans le sud de Paris à Ivry-Sur-Seine (Val-de-Marne) et le pari est pris pour ouvrir Interxion 7 en région parisienne d’ici fin 2011.

Pour consulter l’interview, cliquez sur le centre du lecteur vidéo.

* Pour le cas des Tier 3, le centre de données est composé de plusieurs circuits électriques pour l’énergie et de plusieurs équipements de  refroidissement pour permettre une redondance en cas de défaillance. Dans ce cas, il est censé offrir un taux de disponibilité de 99,982% sur l’année (équivalent à 1,6 heure de panne/coupure maximum par an).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur