Vidéo Groupon France : “Entre deux ou trois deals par jour et par ville en moyenne”

Marketing
Groupon - couponing - marketplace - deal - ecommerce

Salon E-Marketing : Le business explose pour Groupon en France. Parfois, cela dérape aussi. Le point avec son porte-parole Paul Choppin de Janvry.

Est-il encore nécessaire de présenter le phénomène Groupon ?

Cela fait deux ans que le service américain d’achat groupé et de coupons de réduction a débarqué en France en acquérant Citydeal.

Sur le salon E-Marketing, nous rencontrons Paul Choppin de Janvry, porte-parole de Groupon France.

La communication financière est surveillée compte tenu de l’introduction en Bourse de Groupon survenue fin 2011.

Fort d’un effectif de “plusieurs centaines de personnes”, le service Internet marchand est très actif.

Une force commerciale, digne d’un feu Paru Vendu, couvre le territoire national et prospecte auprès des enseignes et des commerces locaux.

“En moyenne, on recence entre deux ou trois offres par jour et par ville couverte (60)”, précise notre interlocuteur.

Malgré des doutes sur la viabilité du modèle (exprimées par des observateurs comme le DG de PrestaShop), force est de reconnaître que le business du “site Internet des bonnes affaires” est florissant pour l’instant.

Comment s’organise la machine Groupon en France ? Quels résultats ? Quel bilan de l’application Groupon sur smartphone ? Quid de la concurrence ?

Comment Groupon a réagi face aux mauvais deals qui ont fait le buzz sur Internet en 2010 ? C’est parti pour le bombardement de questions-réponses.

Durée de l’interview : moins de sept minutes (réalisée le 25/01/12)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur