Vidéo Nicolas Dufourcq – Bpifrance : “On entretient l’écosystème de la French Tech par tous les bouts”

EntrepriseLevées de fondsManagementNominations
nicolas-dufourcq-bpifrance-leweb-2014

LeWeb 2014 : Le DG de Bpifrance explique comment la banque publique d’investissement soutient l’innovation et ses structures de financement. Notamment le volet amorçage.

Quel est l’apport de Bpifrance dans le numérique, deux ans après sa création ? Sur la conférence LeWeb qui vient de s’achever, Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, explique sur notre plateau comment la banque publique d’investissement soutient l’innovation à hauteur d’un milliard d’euros par an. Sans compter sur l’apport via le capital-risque ou l’amorçage.

Nicolas Dufourcq précise dans cet entretien qu’un nouveau fonds de 200 millions d’euros va soutenir les programmes d’accélération des start-up et les incubateurs. Un appel à projets et manifestation d’intérêt est lancé. “Un incubateur ou un accélérateur, c’est une entreprise comme les autres. Elle a besoin de fonds propres.”

“Les entrepreneurs français sont en nombre incalculable. Il se passe quelque chose”, observe le directeur général de Bpifrance. “Tout le monde enfourche le thème de la start-up nation”, au-delà de la France.

Nicolas Dufourcq rappelle que la France dispose d’atouts dans le domaine de l’ingénierie, des algorithmes, du big data et des biotechs.

Il commente aussi la manière dont certaines start-up d’origine française préfèrent partir aux Etats-Unis pour la voie de la Bourse.

Nicolas Dufourcq reconnaît qu’une pépite comme Criteo a pu se développer grâce au cadre global favorable à l’innovation en France (comme l’accès au Crédit Impôt Recherche). “Est-ce si grave que cela ? L’essentiel, c’est que les ingénieurs et la machine à idées restent en France.”

(Interview : Reynald Fléchaux, Directeur des éditions BtoB en France de NetMediaEurope ; Réalisation vidéo : Thibault Deschamps)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur