Vidéo : P. Colin (Keynectis) : “Entre 500 et 1000 entreprises vont adopter K. Sign for PDF dès 2009”

Cloud

Selon le DG de la société dédiée “aux échanges électroniques en toute confiance”, l’usage facile du nouvel outil de signature électronique servira à vulgariser la pratique.

En début d’année, Keynectis avait introduit une nouvelle solution de signature électronique avec ses partenaires Gemalto et Adobe : K.Sign for PDF. Un service ambitieux puisqu’il projette de vulgariser son usage à destination des entreprises de toute taille.

Pour la première année d’exploitation de K.Sign for PDF, le fournisseur français de solutions destinées à gérer la gestion des identités numériques et de la sécurisation des échanges électroniques espère séduire entre 500 et un millier d’entreprises.

Cet outil de signature permet de garantir l’identité du signataire, l’intégrité du document et l’horodateur de façon sécurisée. Keynectis estime détenir LA solution de dématérialisation qui a brisé les carcans technologiques en pariant sur la simplicité d’usage. Pour y parvenir, le fournisseur de solutions numériques orientées dans la confiance pour l’économique numérique s’est s’associé à Adobe. C’est un partenariat unique qui a été marché sur le territoire national.

K.Sign for PDF fonctionne avec le visionneur Adobe Reader (installé sur près de 90% des ordinateurs de bureau connectés à Internet). Avantage : aucun logiciel spécifique est à télécharger. La fonction de signature électronique est standard sur Adobe Reader (depuis la version 6.0).

Un troisième partenaire s’est associé à cette initiative : Gemalto. Ce groupe franco-américain, qui commercialise une gamme de solutions de lecteurs de cartes à puce (PC USB, PC Pinpad, carte PCMCIA…) et de services orientés sécurité numérique, a conçu une clé USB spécial K.Sign for PDF.

Du coup, un package spécial signature électronique est commercialisé : à partir de 249 euros TTC par clé et par an (personne physique 500 à 2000 signatures) ou à partir de 599 euros (personne morale 2500 à 5000 signatures).

50 clients K. Sign for PDF

A l’occasion d’un update des données réalisées dans le cadre du salon Planète PME (Palais des Congrès-Porte Maillot-Paris) organisé le 16 mai, Pascal Colin, Directeur général de Keynectis, nous a transmis quelques éléments en guise de réactualisation : une cinquantaine de sociétés ont adopté K.Sign for PDF dans le courant du premier semestre 2009.

Depuis le lancement du service, Keynectis a recensé 5500 signatures électroniques réalisées via cet outil. ” Nous avons subi un léger retard dans le développement notamment via notre réseau de partenaires. Nous visons cette année l’ouverture de plusieurs partenaires EMEA. Cette perspective devrait ainsi être atteinte voire dépassée au 1er trimestre 2010″, commente-t-il.

Lors du précédent salon Documation organisé fin mars à Paris, nous avions déjà rencontré Pascal Colin. Dans un entretien vidéo, il fait le point sur l’évolution de la signature électronique avec l’arrivée de K.Sign for PDF bien sûr mais aussi sur les projets gouvernementaux (allusion au projet de carte d’identitié numérique notamment).

Pour consultez la vidéo, cliquez sur le lecteur ci-dessous :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur