Vidéo : Piller France: “Garantir une production d’énergie sans failles pour les data centers”

Cloud

Rencontre avec un acteur de la fourniture d’énergie de secours. Piller propose une technologie encore méconnue, le “no-break” (Datacenter Dynamics Paris 2009).

L’un des éléments clés de la haute disponibilité promise par les gestionnaires de centres de données se situe au niveau de l’énergie. Et plus particulièrement, de la capacité de supporter la charge électrique des installations lors d’une panne d’alimentation sur le réseau durant plusieurs heures.

Dans ce contexte d’urgence, il est nécessaire de recourir à des éléments de secours : onduleurs et leurs batteries, groupes électrogènes. Dans ce domaine, les technologies évoluent sensiblement et l’on voit émerger une nouvelle gamme de produits incluant les fonctions d’onduleur et de groupe électrogène.

Ainsi, la technologie “No-Break” (ou groupe temps zéro) est censée offrir un meilleur rendement et une fiabilité accrue par rapport aux éléments séparés (onduleurs, batteries, groupe électrogène traditionnel).

En France, encore très peu d’entreprises ou d’institutions utilisent ce type de machines pour sécuriser leur installation électrique. Parmi les précurseurs, on citera notamment EDF avec son centre de calcul en cours de construction qui devrait être équipé de systèmes… Piller.

Lors d’une rencontre sur Datacenter Dynamics Paris 2009 (27 mai 2009), Guillaume Lafont, directeur général de la branche française de Piller (société allemande,  filiale à part entière du groupe multi-disciplinaire d’ingénierie Langley Holdings plc installé au Royaume-Uni), nous présente en quelques mots cette technologie qui cherche ses marques… ou plutôt, de nouveaux clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur