Vidéo et programmatique : AOL acquiert Vidible

MarketingPublicitéRégulations
aol-vidible

En s’offrant la start-up américaine Vidible et sa plate-forme d’achat programmatique dédiée aux contenus vidéo, AOL monte en puissance sur le volet “e-pub”.

Vidible développera désormais ses technologies programmatiques pour le compte d’AOL.

Le groupe américain pionnier de l’internet a officiellement mis la main sur cette start-up fondée en 2012 à San Francisco et connue pour sa plate-forme permettant aux éditeurs d’intégrer, sur leurs sites Web, de contenus vidéo produits par des tiers… Puis d’y insérer leurs propres publicités ou celles de partenaires du réseau Vidible.

La jeune pousse revendique 150 éditeurs partenaires et plus de deux milliards d’impressions par mois (c’est sur cette métrique que se base la facturation). Son cofondateur et président Tim Mahlman – ancien de BlueLithium, un réseau publicitaire racheté par Yahoo – considère qu’il existe aussi bien une offre qu’une demande en la matière, mais que les processus d’échange actuels n’offrent pas suffisamment de contrôle et de transparence.

De plus en plus d’éditeurs intègrent la vidéo dans leur stratégie et recherchent ainsi du contenu pertinent pour leur site“, résume-t-il. Tout en poursuivant : “La tendance consiste à s’appuyer sur des ressources externes : peu de sites en arrivent à créer leur propre plate-forme vidéo ; c’est là qu’il faut mettre à profit la valeur générée par les créateurs de contenus“.

Dans la pratique, l’éditeur ajoute à son site un tag qui adapte la vidéo diffusée aux thématiques traitées et au profil de chaque utilisateur. Des outils d’analytique permettre de contrôler les performances en temps réel. Une approche qui a permis à Vidible de lever, l’année passée, 3,5 millions de dollars pour son premier tour de table, mené par le fonds de capital-investissement américain Greycroft Partners.

AOL compte exploiter ces actifs pour renforcer ses outils de gestion de contenu et alimenter sa nouvelle plate-forme ONE, vouée à couvrir l’ensemble du spectre de la publicité en ligne. Les utilisateurs de cet “écosystème ouvert” pourront exploiter des briques publicitaires à la demande, sous l’angle RTB (“Real-Time Bidding”, c’est-à-dire l’automatisation de l’achat et de la vente par des enchères).

La plate-forme ONE intègre déjà les technologies issues du rachat d’Adap.tv. AOL avait déboursé, à l’été 2013, plus de 400 millions de dollars pour mettre la main sur ce spécialiste du programmatique appliqué à la publicité vidéo. Dans le cas de Vidible, les sommes engagées seraient moins importantes : Re/code évoque une opération à environ 50 millions de dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’AOL ?

Crédit photo : CHAIWATPHOTOS – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur