Vidéo Raphael Zier (NetBooster) : “Les réseaux sociaux, source de trafic de la relation client”

Marketing

Truffle Exchange : Fournisseur multi-cartes dans le marketing en ligne, NetBooster a entrepris une expansion internationale importante entre 2006 et 2011.

Société Internet pionnière dans le référencement à la fin des années 90, NetBooster est parvenue tant bien que mal à survivre à l’éclatement de la bulle Internet (période 2000-2001).

Elle a étoffé son offre de prestation Internet et s’adapter à la donne 2.0 à partir de 2006 (année de son introduction en Bourse sur Alternext).

Dorénavant, Netbooster se positionne comme une “agence-guichet” de marketing online couvrant des domaines étendus : display, search, e-CRM, création et la dimension social media en surfant sur la vague Facebook.

On trouve ses clients dans de nombreux secteurs comme la distribution, le tourisme, les services, la restauration, l’habillement, et les institutions (“75 clients à travers le monde en quelques mois seulement, pour un montant supérieur à cinq millions d’euros de marge brute”, se targuait-t-il encore récemment).

Après Keyyo, LeadMedia (d’ailleurs une spin-off de NetBooster), c’est Raphaël Zier qui est venu défendre à Paris les couleurs de sa société à l’occasion de la session Truffle Exchange du 20 mars.

Une rencontre au cours de laquelle le fonds Truffle Capital* a présenté des sociétés vedettes de son portefeuille auprès des investisseurs.

En novembre 2011, le DG a pris les fonctions de P-DG.

Raphaël Zier est également le principal actionnaire individuel de NetBooster (il détient  25% du capital de la société, contre 22,55% pour Truffle).

NetBooster s’est transformé en une véritable société du Net à l’aura international.

La société évolue sur neuf marchés dans le monde (Amérique du Nord, Australie-Asie) et dispose de filiales dans des pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne, France, l’Espagne, l’Italie et les pays scandinaves (Suède, Danemark et Finlande) mais aussi dans des zones à forte croissance (Brésil, Chine, Philippines…).

Entre 2006 et 2011, son effectif a augmenté de manière significative : de 45 à 437 personnes.

Son chiffre d’affaires est passé de 9 millions d’euros à 83 millions d’euros sur la même période (avec une  marge brute à 28 millions sur 2011).

Difficile d’avoir une vue synthétique des points forts de NetBooster car ses prestations constituent un véritable mille-feuille : search engine marketing ou SEM (27% du CA), search engine optimization ou SEO (17%), CRM et e-mailing (15%), achat d’espaces publicitaire ou “media buying” (14%), création Web (13%)…

Consultez l’interview vidéo de Raphaël Zier pour avoir une vision globale de NetBooster.

*Truffle Capital est actionnaire de Netmediaeurope, éditeur d’ITespresso.fr

Vidéo Raphael Zier (NetBooster) : “Les réseaux sociaux, source de trafic de la relation client”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur