Vie citoyenne 2.0 : le site NosDéputés.fr déprécie-t-il le travail des députés ?

Régulations

Le ministre chargé des relations avec le Parlement, Alain Vidalies, accuse des sites de suivi de la vie parlementaire, comme NosDéputés.f d’avoir “des effets dangereux voire pernicieux” sur le travail des députés en jouant sur le principe de transparence.

Alain Vidalies, le ministre délégué aux relations avec le Parlement, monte au créneau contre certains sites Internet.

Il accuse ainsi les sites de suivi de la vie parlementaire, et comme le portail Web NosDéputés.fr, « de dégrader la qualité du travail législatif “dans des proportions considérables” », rapporte Le Lab d’Europe 1, et ce, au nom du principe de transparence.

NosDéputés.fr, lancé par le collectif Regards Citoyens, propose aux internautes une « synthèse des activités des députés », en cherchant à mettre en valeur les activités parlementaires des élus à l’Assemblée nationale.

Un outil jugé utile pour « donner aux citoyens de nouveaux outils pour comprendre et analyser le travail de leurs représentants », justifie le site.

Les internautes sont aussi invités à « participer et [à] s’exprimer sur les débats parlementaires. »

Alain Vidalies reproche à ce type de portails Web d’évaluer le travail des députés en se basant principalement sur des critères quantitatifs.

NosDéputés.fr noterait ainsi les parlementaires en prenant essentiellement en compte le nombre de prises de parole, le nombre de dépôts d’amendement ou l’assiduité en commission.

Un classement qui nuirait au travail des députés, qui accorderaient trop d’importance à ce type « palmarès ».

« Aujourd’hui, en commission, on voit jusqu’à 30 députés qui interviennent les uns après les autres pour défendre exactement la même chose, uniquement pour alimenter leur compteur de présence !”, s’insurge le ministre chargé des relations avec le Parlement.

Afin de ne pas entraver la qualité des débat au sein de l’Assemblée nationale, Alain Vidalies souhaite la mise en place d’une réforme des sites de suivi de la vie parlementaire, comme NosDéputés.fr.

Quant au collectif Regards Citoyens, interrogé par Le Lab d’Europe 1, il assure ne pas avoir constaté « une modification manifeste du comportement des députés depuis l’existence du site”.

 

 

Crédit image : Copyright Nazlisart-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur