Violation de brevets : Apple est dans le collimateur de Motorola

CloudMacMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes

Les affaires de violation de brevets se multiplient : Motorola accuse cette fois-ci Apple d’avoir enfreint 18 de ses brevets et d’avoir utilisé les technologies concernées dans ses iPad, iPhone, iPod Touch et Mac.

C’est le jeu des chaises musicales : alors que Motorola est poursuivi par Microsoft pour violation de brevets dans le secteur de la téléphonie mobile, c’est au tour du constructeur américain de déposer une plainte en ce sens contre Apple devant des tribunaux fédéraux des états de l’Illinois et de Floride.

Motorola a également demandé l’ouverture d’une enquête auprès de l’International Trade Commission (ITC).

Le fabricant américain accuse Apple d’avoir illégalement utilisé pas moins de 18 de ses brevets au sein de ses Mac, iPhone, iPad et iPod Touch.

Motorola affirme que ces brevets concernent des innovations développées dans les technologies sans fil, comme le WCDMA (3G), le GPRS, et le standard Wi-Fi 802.11, mais touchent aussi la conception des antennes des iPhone d’Apple, la synchronisation des données multi-terminaux, la géolcalisation, le gestionnaire d’applications mobiles ou les capteurs de proximité.

Motorola demande à la firme de Cupertino de stopper la commercialisation des appareils utilisant des technologies brevetées par le constructeur américain. Celui-ci demande également le versement de substantiels dommages et intérêts.

C’est la deuxième fois en à peine quelques semaines qu’Apple est confronté à un problème de violation de brevets. Ainsi a-t-on récemment appris que la “marque à la pomme” pourrait bientôt écoper d’une amende évaluée à 625,5 millions de dollars pour avoir illégalement utilisé trois brevets déposés par la société américaine Mirror Worlds au sein de ses ordinateurs Mac, de ses smartphones iPhone et ses baladeurs iPod.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur