Violation de brevets : Microsoft défie Motorola et Google Android

MobilitéOS mobiles

Aux Etats-Unis, Microsoft a porté plainte contre Motorola, qui utiliserait illégalement 9 brevets de l’éditeur américain au sein de ses smartphones Google Android.

Dans le secteur de la mobilité, Microsoft porte cette fois-ci plainte devant un tribunal de Washington et l’International Trade Commission (ITC) contre Motorola pour la violation supposée de 9 brevets utilisés au sein des smartphones Android du constructeur américain, comme le Milestone, le Flipout ou le Backflip, rapporte Eweekeurope.co.uk.

Ces brevets concernent notamment des technologies liées à l’“expérience utilisateur”, comme le précise Microsoft dans un communiqué, à savoir la synchronisation des e-mails, du calendrier et des contacts, ainsi que le système de notification du changement de puissance du signal et de niveau d’autonomie de la batterie.

Il y a quelques mois, la firme de Redmond avait déjà déposé une plainte similaire contre HTC.

Microsoft avait ainsi accusé le fabricant taïwanais d’utiliserillégalement certains de ses brevets pour l’élaboration de certains de ses terminaux sous Android, comme le Desire, le Hero ou le Nexus One de Google.

Afin d’éviter un retentissant procès, HTC avait finalement choisi de celui-ci de mettre la main au portefeuille en reversant de généreuses royalties à l’éditeur américain.

Microsoft espère peut-être renouveler l’expérience avec Motorola. Ce dépôt de plainte contre le constructeur américain est aussi peut-être un moyen de sanctionner Motorola pour son changement de stratégie.

En effet, après avoir élaboré pendant quelques années des smartphones sous Windows Mobile, Motorola a fait le choix depuis plusieurs mois de se tourner vers l’OS open source Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur