Violation de brevets : Salesforce.com part à l’assaut de Microsoft

CRMMarketingMobilité

Après la plainte de Microsoft contre Salesforce.com, l’éditeur de solutions de CRM réplique et attaque à son tour la firme de Redmond pour violation de cinq brevets.

C’est la réponse du berger à la bergère. A son tour, Salesforce.com a décidé de déposer une plainte contre Microsoft, devant un tribunal du Delaware, pour violation de brevets.

L’éditeur de solutions de CRM en mode cloud computing accuse ainsi la firme de Redmond d’avoir enfreint pas moins de cinq de ses brevets, qu’elle aurait illégalement utilisé au sein de sa plate-forme .NET et de son outil collaboratif SharePoint.

Cette riposte fait suite à l’attaque lancée par l’éditeur américain contre Salesforce.com, en mai dernier. Selon Microsoft, Salesforce.com aurait violé sa propriété intellectuelle en utilisant neuf de ses brevets liés au domaine du CRM (Customer Relationship Management), ou gestion de la relation client.

Parmi les brevets incriminés, Salesforce.com aurait violé ceux portant sur des fonctionnalités comme l’affichage des barres d’outils, l’affichage de pages Web avec un menu embarqué, la création automatique de sites Internet, le contrôle de la vitesse d’affichage graphique, ou encore le contrôle de l’accès aux données clients.

Chacun a abattu ses cartes. Reste à savoir si ces deux affaires de violation de brevets peuvent encore se régler à l’amiable…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur