Violation de brevets : Samsung attaque à son tour Apple

MobilitéSmartphonesTablettes

Suite à la plainte d’Apple contre Samsung pour violation de brevets concernant l’iPad et l’iPhone, le constructeur sud-coréen réplique et menace la firme de Steve Jobs d’une nouvelle action en justice.

Samsung ne se laisse pas marcher sur les pieds…  Alors qu’Apple accuse le constructeur sud-coréen de violation de brevets en soulignant qu’au niveau du design et de l’interface, sa tablette Galaxy Tab et son smartphone Galaxy S ressemblent un peu trop à son iPad et son iPhone, Samsung réplique.

Le fabricant asiatique n’a pas caché son intention de porter lui aussi cette affaire devant la justice. « Nous allons répondre activement aux accusations d’Apple à travers une action en justice visant à protéger notre propriété intellectuelle », a déclaré un porte-parole de Samsung à l’AFP.

La première plainte initiée par Apple le 15 avril dernier devant un tribunal californien fait état de la violation de 10 brevets par Samsung.

Reste que le constructeur coréen n’accusera vraisemblablement pas la firme de Cupertino de plagiat sur ces mêmes terminaux mobiles, dans la mesure ou l’iPhone et l’iPad sont sortis bien avant la Galaxy Tab et le Galaxy S.

Un autre porte-parole de Samsung a ainsi précisé que le fabricant asiatique pense « qu’Apple a violé nos brevets en matière de standards de communication. Nous réfléchissons donc au dépôt d’une plainte”, rapporte l’agence Yonhap News.

Reste à savoir si Samsung portera effectivement plainte, dans la mesure où le Sud-coréen aurait plus à perdre dans l’affaire que la « marque à la pomme ». En effet, Samsung est un des fournisseurs de composants des produits d’Apple, à commencer par le processeur A5 de l’iPad 2 et ses mémoires de stockage Flash. Une action en justice  pourrait menacer ce partenariat.

De prime abord, Samsung ne serait pas prêt à renoncer. « Apple est l’un de nos principaux acheteurs de semi-conducteurs et d’écrans. Cependant, nous n’avons pas d’autres choix que de répondre fermement cette fois », a déclaré un porte-parole du constructeur asiatique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur