Violation de brevets : WiLAN s’attaque à des géants de la high-tech

Mobilité

WiLAN, spécialise canadien des technologies sans fil, accuse une vingtaine de fabricants de matériel électronique d’avoir violé un de ses brevets relatif à la technologie Bluetooth.

La société canadienne WiLAN vient de déposer une plainte pour violation d’un de ses brevets devant une cour américaine du district est de l’état du Texas.

Cette action judiciaire est menée contre plusieurs entreprises du monde de la high-tech, à savoir Acer, Apple, Intel, Belkin, Broadcom, Dell, D-Link, D-Link Systems, Gateway, HP, Lenovo Group, Lenovo US, LG Electronics Mobilcomm, LG Electronics, Marvell, Motorola, Sony, Sony America, Sony Electronics, Sony Computer, Texas Instruments, Toshiba, Toshiba America Information Systems, Toshiba Corporation et UTStarcom.

Créé en 1992, WiLAN s’est spécialisé dans les technologies de connexion sans fil. Il accuse toutes ces entreprises d’avoir violé son brevet déposé aux Etats-Unis en 1996 sous le numéro 5.515.69 relatif à la technologie Bluetooth et de l’avoir utilisé dans la conception de terminaux mobiles et de PC portables.

Déjà en 2007, WiLAN avait porté plainte contre une grande partie de ces constructeurs, les accusant d’avoir là aussi violé un de ses brevets portant sur la technologie Wi-Fi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur