Violation de brevets Java : Oracle réclame des milliards de dollars à Google

CloudMobilitéOS mobiles

Oracle, qui accuse Google d’avoir sciemment violé sept brevets concernant la technologie Java, développée par Sun, au sein de son OS mobile Android, lui réclame plusieurs milliards de dollars de dommages et intérêts.

Pas des millions, mais bien des milliards ! C’est ce que le géant de la base de données Oracle demande à Google pour violation de brevets. Explications.

Certains contentieux industriels ont des enjeux financiers équivalents au budget d’un petit pays… C’est le cas de la plainte déposée par Oracle contre la firme de Mountain View en août 2010, relève The Inquirer.fr.

Alors que l’on imaginait un règlement du conflit pour quelques millions de dollars, on a appris hier que “les demandes de dommages et intérêts d’Oracle dans cette affaire se comptent en milliards de dollars”.

Motif ? La machine virtuelle DalvikVM, sur laquelle repose le système d’exploitation mobile Android, utilise Java et JVL, des langages appartenant à Oracle depuis l’acquisition de Sun Microsystems.

Oracle et Google en conflit pour Android

Selon l’entreprise plaignante, ”environ un tiers des paquets de l’API Android sont dérivés des paquets d’API Java sous copyright d’Oracle. Cela concerne les noms de classe et de méthode de Java, les définitions, l’organisation, et les paramètres, la structure, l’organisation et le contenu des librairies de classe Java ainsi que  le contenu et l’organisation de la documentation de Java.”

Alors que Google aurait préféré que les montants des dommages réclamés ne soient pas publiquement évoqués, la firme de Larry Ellison a donc décidé de communiquer sur le prix à payer pour ce qu’elle considère comme un pur “copier/coller”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur