Violences aux femmes : le téléphone “grand danger” généralisé en France

Cloud
telephone-grand-danger

Le gouvernement va étendre à tout le territoire le dispositif « Téléphone grand danger » permettant aux femmes victimes de violences d’être mise rapidement en relation avec les secours.

Le  gouvernement va étendre à tout le territoire le dispositif « Téléphone grand danger » permettant aux femmes victimes de violence d’être mise rapidement en relation avec les secours.150 femmes meurent chaque année en France sous les coups de son compagnon, et 9 femmes battues sur 10 ne portent jamais plainte. Afin d’aider les femmes en danger, victimes de viols ou de violences conjugales, le gouvernement français souhaite généraliser sur le territoire son dispositif « Téléphone grand danger ».

Cette mesure s’inscrit dans le 4ème plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes.

Dans ce sens, le gouvernement va déployer à partir de septembre prochain ce système de protection est construit autour d’un téléphone portable d’appel direct remis à des femmes en danger, victimes de violences, muni d’une touche unique que laquelle la victime peut appuyer pour être mise en relation en moins de 10 minutes avec une plate-forme grâce à une de régulation chargée d’évaluer le danger, et de mobiliser immédiatement les secours.

« Ce dispositif a permis de sauver des vies, d’interpeller et de sanctionner les auteurs. Il repose également sur un accompagnement global de la victime, mobilisant le partenariat des acteurs de lutte contre les violences faites aux femmes : l’Etat, les associations et les collectivités territoriales. C’est parce qu’elle est protégée et soutenue que la victime peut envisager de sortir du cycle de la violence et reprendre confiance en elle »,  précise le gouvernement dans un communiqué.

Ce dispositif était jusque là testé dans 13 départements français : 157 téléphones ont été déployés et 304 personnes en ont bénéficié. Plus de 500 de ces téléphones seront mis à disposition ces prochains mois.

Ce téléphone d’alerte est remis à une femme en danger après évaluation du procureur de la République. Il  permet de garantir une intervention rapide des forces de l’ordre, « en cas de grave danger ».

Du côté de la technique, dans le département de la Seine-et-Marne par exemple,  un partenariat a été noué entre l’Etat, le conseil régional d’Ile-de-France et le Conseil général de Seine-et-Marne, Mondial Assistance, qui assure la réception, l’accueil, le filtrage et le traitement 24h/24h des appels émis par les bénéficiaires, et Orange, qui s’engage à mettre en service les lignes téléphoniques mobiles, à assurer l’exploitation et la maintenance des services et du support et à fournir les terminaux.

telephone grand danger

 

Quizz ITespresso.fr : Que savez-vous du Bluetooth

 

Crédit image : Kamira – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur