Virgin Mobile, le quatrième larron de la téléphonie mobile en France

CloudRéseauxTrès haut débit

Fort de ses 2 millions de clients en France, Virgin Mobile, premier opérateur mobile virtuel sur le marché français, veut pérenniser son nouveau statut de Full MVNO et prépare une offre ADSL avec SFR.

160 000 souscripteurs supplémentaires au premier trimestre et la barre des 2 millions d’abonnés n’a pas longtemps résisté à Virgin Mobile, qui compte dans son escarcelle Tele2, Breizh Mobile et Casino Mobile.

Ce seuil symbolique fait de l’opérateur mobile virtuel, géré par Omea Telecom, le quatrième de France, derrière les intouchables Orange, SFR et Bouygues Telecom, et le premier MVNO du marché mobile français.

En l’attente de sa nouvelle offre quadruple play, Virgin Mobile a sollicité et acquis en juin dernier le statut de Full MVNO. L’opérateur peut désormais gérer de lui-même ses abonnés et se dispenser de frais d’infrastructure, puisqu’il utilise les réseaux SFR.

Virgin Mobile prend donc ses distances avec son opérateur hôte historique, Orange. Geoffroy Roux de Bézieux, le président d’Omea Telecom, relativise et y voit une opportunité de “diversifier ses approvisionnements et […] de compléter l’accord existant avec Orange”.

A l’heure qu’il est, ce accord d’une durée de cinq ans place Virgin Mobile en position de force face à son plus sérieux concurrent, Free Mobile. Ce dernier est en effet détenteur d’une licence 3G et devrait dégainer ses premières offres mobiles début 2012.

Mais l’émergence de nouveaux prestataires d’abonnements et services mobiles pourrait donner du fil à retordre au premier MVNO de France.

La Poste Mobile, NRJ Mobile ou encore Zéro Forfait semblent prêts à réintroduire un peu de concurrence dans un marché où les accords à l’amiable sont devenus monnaie courante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur