Virtual Platform zappe les systèmes d’exploitation

Cloud

La start-up californienne WMWare a mis au point un logiciel capable de faire tourner plusieurs systèmes d’exploitation simultanément sur un même PC. Une solution idéale pour faire cohabiter Windows et Linux ?

Il est désormais possible d’écrire un programme en C sous Red Hat, de lancer son jeu préféré sous MSDOS, de taper un texte sous Windows ou encore de mettre à jour une base de données sous Solaris sur un seul et même PC, sans avoir à éteindre ni à rallumer la machine !

La start-up californienne VMWare a mis au point un logiciel baptisé Virtual Platform qui peut faire tourner simultanément n’importe quel système d’exploitation sur un ordinateur équipé de puces Intel x86 ou compatibles.

Dévoilé en février dernier (voir édition du 17 février 1999), le logiciel est aujourd’hui disponible en bêta sur le site de VMWare. Deux versions sont disponibles, une pour Linux et une autre pour Windows NT 4. Le logiciel doit en effet s’appuyer sur un premier système d’exploitation complètement multi-tâches ce qui écarte d’emblée Windows 98. VMWare espère pouvoir développer dans les mois à venir une version pour OS/2 d’IBM, Solaris de Sun et BeOs de Be.

Une fois installé sur un de ces systèmes d’exploitation, Virtual Platform permet de faire tourner Windows 3.1, 95 et 98, MSDOS 6, FreeBSD, Windows 2000 Professional (la version bêta du moins), Solaris et bien sûr Windows NT 4 et Linux.

A la différence des émulateurs, le logiciel demande que l’on possède chaque système d’exploitation installé sur le disque dur de la machine. Il se charge en fait de leur allouer de la mémoire et des ressources machines et permet de passer de l’un à l’autre sans problème. Rien n’empêche d’ailleurs de lancer plusieurs sessions d’un même système d’exploitation. Un gros avantage concerne les performances qui sont quasiment identiques à celles observées sur une configuration avec un système exclusif. Selon VMWare, les performances baissent de moins de 10%.

Le logiciel a tout de même besoin au minimum de 64 Mo de mémoire vive (96 Mo sont recommandés). Il nécessite 3 Mo d’espace disque pour s’installer et il faut compter 500 Mo supplémentaires pour chaque système d’exploitation supplémentaire. Côté processeur, VMWare recommande d’utiliser un Pentium II ou son équivalent.

Fondé en 1997 par des chercheurs de l’université de Stanford, WMWare vise d’abord les entreprises. La start-up a prévu de commercialiser la version finale de Virtual Platform en mai ou en juin pour 299 dollars (environ 1800 francs). Elle compte aussi lancer une version étudiante à 99 dollars (600 francs) et envisage de commercialiser une version grand public à un prix comparable par la suite.

Pour en savoir plus :

* http://www.vmware.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur