Virtualisation : Citrix annonce la prochaine disponibilité de XenApp 5

Cloud

Les clients de l’éditeur pourront découvrir la cinquième version de son produit phare orienté virtualisation dès le 9 septembre.

La rentrée IT sera orientée virtualisation : WMware et HP s’apprêtent à relancer l’offensive sur ce front entre fin août et début septembre. Mais, c’est Citrix Systems qui se montre le plus impatient.

L’éditeur américain, spécialisé dans les solutions d’infrastructure de mise à disposition des applications, vient d’annoncer la disponibilité de la nouvelle version de sa solution phare de virtualisation (Citrix XenApp 5) à compter du 9 septembre 2008 (10 septembre pour Citrix France).

Citrix relève 50 nouvelles fonctionnalités sur XenApp 5. Les améliorations portent sur le streaming et l’isolation des applications, une interface utilisateur redessinée en mode 2.0, et des fonctions étendues en termes de surveillance des performances et support des applications.

Fonctions élargies de virtualisation

Parmi les principales caractéristiques, relevons les nouvelles capacités de communication “inter-isolation” censées simplifier la gestion des applications virtuelles (création de packages, assemblage, maintenance, mise à jour).

La nouvelle version de XenApp (ex-gamme de produits Presentation Server) est présentée comme une solution de bout en bout qui élargit les fonctionnalités de virtualisation d’applications dans le cadre d’une exploitation sur site ou en mode hébergé.

Cet outil fait partie de la famille de produits Citrix Deliver Center qui comprend également XenDesktop (virtualisation de postes clients) et XenServer (virtualisation de serveurs). Il est compatible avec les plates-formes Windows Server, y compris la dernière mouture Windows Server 2008.

Démarrage accéléré, coûts en décrue

Sous XenApp, le temps de démarrage des applications virtualisées serait multiplié par dix. De quoi faire plaisir aux chefs de projets dans les entreprises mais l’usage de cet outil devrait également satisfaire les directions financières. XenApp est censé générer des économies en termes de coûts de gestion d’applications (plus de 25% d’économies par rapport aux anciennes versions). Des engagements qu’il faudra vérifier sur le terrain.

Aux Etats-Unis, Citrix a donné les premiers éléments de tarification qui prend le nombre “d’utilisateurs parallèles” (concurrent user ou CCU) comme critère principal. Comptez 350 dollars pour l’Advanced Edition et 600 dollars pour la version Platinum (l’offre intermédiaire baptisée Enterprise étant situé à 450 dollars). Sachant que ce prix intègre un an de maintenance (Subscription Avantage).

A lire également : dossier spécial Vnunet.fr : virtualisation : la grande spirale


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur