Virtualisation : Citrix rejoint VMware sur Chrome OS

ChromebookCloudPoste de travailVirtualisation
citrix-google-virtualisation

Concurrent de VMware Horizon View, le client Citrix Receiver va simplifier la virtualisation des bureaux et applications Windows sur les machines équipées de Chrome OS.

Conjugué à des besoins croissants en matière de mobilité sur fond de pression budgétaire, le déclin sans précédent du PC a imposé la virtualisation des postes de travail comme une réalité tangible en entreprise.

Google s’est engouffré dans la brèche en tentant d’imposer ses Chromebooks – et Chromeboxes – comme des clients légers low cost simples à administrer, avec une protection avancée contre les virus, des mises à jour automatiques… et, dans certains modèles, un composant de sécurité TPM (“Trusted Platform Module”).

L’une des principales problématiques concerne l’accessibilité des outils de productivité et plus particulièrement des applications Windows. L’OS de Microsoft est accessible sur Chrome OS à travers plusieurs solutions de virtualisation, dont “Bureau à distance”, édité par Google, mais les DSI font preuve d’une certaine circonscription face à la couche de sécurité et aux options d’administration.

Le partenariat signé avec Citrix est d’un tout autre calibre. L’éditeur livre aujourd’hui une version de son client Receiver adaptée aux ordinateurs sous Chrome OS. Conçu en HTML5, cet outil permettra d’accéder aux environnement Windows par le biais de XenApp, le logiciel serveur d’applications en réseau.

Citrix rappelle pour l’occasion que son application Web de vidéoconférence GoToMeeting est compatible avec les Chromebooks et Chromeboxes. Une offre qui a notamment séduit Woolworths. La chaîne australienne de supermarchés a récemment migré son parc informatique vers des PC Chromebook.

L’annonce de Citrix fait écho à celle de VMware, qui a récemment dévoilé un portage de son client Horizon View 5.3 accessible sur le Chrome Web Store. Grâce à l’outil Horizon desktop as a service (DaaS, anciennement Desktone), les utilisateurs accéderont, via une application Web, à leur bureau Windows sur protocole VDI (Virtual Desktop Infrastructure) ou RDS (Remote Desktop Services), via la technologie HTML5 Blast.

Déployable uniquement sur site à l’heure actuelle, l’offre sera “bientôt” proposée en tant que service par VMware et ses partenaires, intégralement dans le cloud ou dans le cadre de configurations hybrides. Comme le note Silicon.fr, côté conférences en ligne, GoToMeeting sera bientôt rejoint par Cisco WebEx. Il est également concurrencé par Google, qui s’est appuyé sur son service Hangouts pour mettre au point son offre Chromebox for meetings.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Chrome ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur